Congo : Le Parc de Nouabalé-Ndoki s’agrandit Le triangle de Djéké au Congo connu pour sa riche biodiversité vient d’être intégré au Parc national de Nouabalé-Ndoki dans le Nord-ouest du pays. L’objectif est de préserver sa forêt intacte abritant des gorilles des plaines de l’Ouest en danger critique d’extinction.

0
24

Avec une superficie de 95 km2, le choix du Parc national de Nouabalé-Ndoki est fait par le gouvernement congolais qui décide d’y ajouter le triangle de Djéké que les scientifiques considèrent comme l’un des points chauds de biodiversité du Congo. Le triangle de Djéké abrite une importante population de gorilles des plaines de l’Ouest. Ce primate est classé sur la liste des espèces animales « en danger critique d’extinction » de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Les gorilles des plaines de l’Ouest qui jadis parcouraient l’Angola (notamment enclave de Cabinda, Ndlr), le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine (RCA) et la République du Congo, sont particulièrement impactés par le braconnage dû à la demande croissante de la viande de brousse, les maladies et la disparition de l’habitat, une application insuffisante des lois, la corruption et une bien plus grande facilité d’accès à des habitats autrefois isolés.

Un site important pour la recherche

Le triangle de Djéké est une zone d’importance mondiale pour l’étude de l’écologie et du comportement des gorilles des plaines de l’Ouest, car il abrite Mondika, l’un des plus anciens sites de recherche à long terme sur cette espèce. « Depuis 1995, trois groupes de gorilles ont été habitués à la présence humaine autour de Mondika, permettant des observations directes des gorilles dans leur environnement naturel. Cela a permis de collecter des données en continu pendant 25 ans, et de faire des progrès significatifs dans notre connaissance de cette espèce, la moins connue des grands primates », indique l’organisation Wildlife Conservation Society (WCS) qui assure la conservation de la biodiversité du parc national de Nouabalé-Ndoki.

Cameron EDOA

Leave a reply