Insalubrité : Les ordures abondent Yaoundé

0
65

Depuis la fin d’année 2022 les déchets ménagers entourent les habitants de la cité capitale. Depuis lors, l’on constate la disparition des bacs à ordure dans les quartiers de la capitale politique du Cameroun.

La remarque est la même partout. Des images fréquentes des tas d’ordures exaspèrent les habitants. Au lieu-dit pont d’Efoulan, les ordures trainent à quelques pas de la chaussée. A cause du manque de bacs à ordures, déverser les ordures à même le sol est devenu un réflexe pour les populations désemparées. A l’intérieur des quartiers, le phénomène est encore plus récurant. Au Carrefour Nsam, les ordures inondent le sol et plusieurs vendeurs ambulants disent être déjà habitué aux odeurs ordures malgré les effets nocifs sur la santé.

Du côté d’Obobogo, non loin des rails, les ordures trainent et s’étendent sur plusieurs mètres. A Efoulan, vers le carrefour olympique, les immondices ont dépassé les proportions habituelles. Ekounou, Mvog-Mbi, Elig-Essono et bien d’autres quartiers sont aussi concernés.

A certains endroits, le feu y a été mis afin de réduire les épaisseurs. Dans d’autres quartiers de la ville de Yaoundé, les déchets obturent une grande partie de la voie publique. Il est donc difficile de respirer à cause fait des odeurs nauséeuses « c’est pas du tout facile surtout pour nous qui vivons près de ces poubelles, les odeurs nous gênent tout le temps » pleure Michelle au quartier Efoulan.

Depuis quelques mois, la société Hygiène et Salubrité du Cameroun (Hysacam) traine sur le ramassage dans certains quartiers résidentiels de la ville de Yaoundé. Si le ramassage d’ordures avait retrouvé le bon rythme après la dernière grève de la société Hysacam, la machine semble à nouveau être grippée.

Cameron EDOA

Leave a reply