Énergie solaire – Les jeunes de Douala parés à une formation gratuite

0
233

Sous le haut patronage du ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique (MINJEC), le lancement d’une formation gratuite des jeunes en énergie solaire s’est déroulé au sein du Centre multifonctionnel de promotion des jeunes de Douala 3e (CMPJ) à Yassa le 06 juillet 2024 à partir de 14h.

C’est autour du thème « Formation sur la conception et l’installation des systèmes solaires photovoltaïques », que le centre multifonctionnel de promotion des jeunes de Douala 3e a abrité la cérémonie de lancement de la formation des jeunes en énergie solaire pour une comptée de deux mois. Initié par le Député Jeune Wouri Centre et promu par la Miss Éco Cameroun 2024, ce projet est institué à l’effet de pousser les jeunes à se former dans le secteur des énergies renouvelables considérées comme le socle de la transformation industrielle d’un pays. « Au terme de cette formation de deux mois, les apprenants seront capables eux-mêmes de faire un devis et réaliser des installations pratiques pour faire des centrales solaires. Chez vous par exemple quand il y a déficit d’énergie vous pouvez alterner avec le soleil. Les systèmes solaires émanent du volet des énergies renouvelables et c’est ce qui est entrain de prendre de l’ampleur dans le monde entier. Chaque pays est entrain de se positionner pour faire recours aux énergies renouvelables car les énergies fossiles telles que charbon et pétrole sont entrain de disparaitre. Raison pour laquelle les jeunes de notre pays doivent être formés aussi bien théoriquement que pratiquement. Nous ne formerons pas seulement des jeunes dans les énergies renouvelables mais nous accompagnerons également ces derniers à l’entrepreneuriat. Le jeune qui n’a pas le CEP on peut lui apprendre à être Technicien. Ceux qui ont un niveau d’étude un peu plus élevé et qui pourront comprendre certains termes seront formés en conception. », a expliqué Bertrand KAMGA, Député Jeune Wouri Centre.

En sa qualité de formateur au ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique depuis 2022, ce jeune a travaillé dans 11 CMPJ au Cameroun, et formé 310 jeunes sur le territoire National dont 53 ont déjà leurs propres entreprises. Parlant du programme national relatif à la formation, il va consister à implémenter le secteur des énergies renouvelables dans les 10 régions du Cameroun pour que chaque jeune puisse en avoir une idée. En effet , il va être composé de six modules d’apprentissage à savoir le panneau solaire, le régulateur de charge, la batterie solaire, l’onduleur solaire, les cartes solaires et le schéma général. Tout de même, il est à noter que cette formation va uniquement avoir lieu à Douala et seuls la location du matériel et le retrait du diplôme à la fin de la formation nécessiteront un débours financier. « A la fin de cette formation, les jeunes recevront un diplôme d’État qui attestera qu’ils auront des aptitudes à exercer dans les domaines pour lesquels ils se seront formés. Le matériel c’est 20000F, les frais de retrait du diplôme c’est 15000 , les documents ou supports à exploiter pour la formation c’est 15000. Nous demandons juste à ceux qui en bénéficieront d’être assidus et concentrés », Silvanie TUEDEM, Miss Éco Cameroun 2024 et promotrice de la formation des jeunes en énergie renouvelable.

Rappelons que cette formation aura lieu au Centre multifonctionnel de promotion des jeunes de Douala 3e qui est une structure rattachée au ministère de l’éducation civique. « Le CMPJ de Douala 3e est heureux de vous recevoir dans ses locaux. Ses missions consistent à l’insertion socioéconomique des jeunes et leur autonomisation à travers un accompagnement dans les projets, le financement, à travers les formations. Je voudrais particulièrement remercier madame le délégué d’arrondissement de Douala 3e au ministère de la Jeunesse qui a tenu à être personnellement présente. Cela témoigne de l’intérêt qu’elle porte pour les initiatives jeunes et pour la jeunesse elle-même. », MIASSE Rosine Épse NGUELIEUTOU, Chef de centre multifonctionnel de promotion des jeunes de Douala 3e et Conseiller principal de jeunesse et d’animation. Ainsi donc est renouvelé à travers cette initiative formatrice, le désir d’accompagnement des jeunes camerounais scolarisés ou non par le ministère de la Jeunesse en vue de promouvoir leur autonomisation.

SOPPI EYENGA

 

 

 

 

 

Leave a reply