Lutte contre le paludisme : L’honorable Aissa DOUVAOUISSA lance un appel d’alerte au Premier Ministre

0
118

Aissa DOUVAOUISSA, Député à l’Assemblée Nationale du Cameroun interpelle le Premier Ministre, chef du gouvernement Joseph DION NGUTE sur la nécessité d’encadrer les Agents de Santé Communautaire polyvalents (ASCp) dans le financement de la lutte contre le paludisme au Cameroun.

C’était lors de la session parlementaire dernière, ayant eu lieu en Juin 2023, que l’honorable Aissa DOUVAOUISSA a interpellé le premier Ministre chef du gouvernement. Opter pour des mesures dans le but d’encadrer les Agents de Santé Communautaire dans la lutte contre le paludisme au Cameroun, tel était le mot socle de l’apostrophe du Député à l’Assemblée Nationale du Cameroun, l’honorable Aissa DOUVAOUISSA à Joseph DION NGUTE.

Maladie transmise par l’anophèle et se manifestant par des accès de fièvre survenant à intervalles réguliers, le financement pour son combat au Cameroun se révèle être un enjeu majeur. Présidente de la Commission des affaires culturelles, sociales et familiales et Membre de la Task Force des Parlementaires pour la mobilisation des ressources domestiques pour la lutte contre le paludisme au Cameroun, cette dernière a matérialisé la nécessité de mobiliser des fonds pour éponger les besoins des interventions de lutte contre ladite maladie. Selon elle, l’approvisionnement du Cameroun en intrants essentiels, la garantie de la prise en charge non lucrative et l’assurance de la couverture des ASCp dans les districts de santé, sont des permis que pourrait faciliter ce financement-là.

Les ASCp : Volontaires et bénévoles en communauté

Secourir la communauté en faisant des visites à domicile, sensibilisant sur la prévention du paludisme, et offrant des services de santé basique, font de ces Agents de Santé Communautaire polyvalents (ASCp) des incontestés justiciers de la communauté et pourvoyeurs du système de santé. Ainsi dit, leur plus value se veut être mise à connaissance de tous. C’est dans cette trajectoire que l’honorable Aissa DOUVAOUISSA a proposé qu’on les prenne en charge comme des « contractuels d’administration », dû à leur action effective en communauté. Joseph DION NGUTE, Premier Ministre du Cameroun, n’a pas manqué de réitérer l’importance de la clarification de leur plus value en société. Tout de même, il a souligné qu’avec le processus de décentralisation en cours, une solution définitive de ce problème pourrait être déterminée de manière efficiente.

SOPPI EYENGA

Leave a reply