KARKA Gnimdou : « En terme de reboisement, nous avons mis en terre 1684 plants d’espèces variées sur divers espaces »

0
93

Président national de l’association ‘’Jeunes Acteurs et Contributeurs au Développement de l’Afrique’’ (JACDA), il donne les points forts et les difficultés rencontrées aucours de l’année 2023 et les axes d’amélioration au cours  de l’année 2024.

Présentez-nous l’ensemble des activités que mène votre association ?

Jeunes Acteurs et Contributeurs au Développement de l’Afrique (JACDA) est une association de jeunes qui oeuvre pour l’atteinte des objectifs de développement Durable, la valorisation de la culture Africaine et la formation des jeunes aux Activités Génératrices de Revenus et à l’Entrepreneuriat. Elle a ces racines  au Togo dans la région de la Kara et une cellule à Lomé où, Mademoiselle DOGO Brénam Laure est la présidente locale.

Quelles sont les réalisations clés que vous avez menées au cours de l’année 2023 ?

2023 a été une année pleine de défis. En effet, cette année est marquée dans notre agenda par des sensibilisations sur les ODD, des campagnes de reboisement, des formations et une AGR d’une part et d’autre part, la participation du Camp Climat Jeune Afrique et la mise en œuvre du festival FIER DES ODD. De tous ceci, il faut retenir sur l’aspect reboisement que, nous avons mis en terre 1684 plants d’espèces variées sur divers espaces que la Mairie de la Kozah 1 nous a offerts. En outre sur l’aspect formations et AGR, les jeunes acteurs ont organisé une formation en ligne sur la gestion des sachets plastiques dont Anas SEKO et Jean de Dieu HOUNTONDJI du Bénin étaient les formateurs tout en initiant une AGR sur la fabrication de savon de bain, savon liquide et du savon qui traite les acnés.

Quant au Festival FIER DES ODD qui a abrité sous le haut parrainage de la Mairie Kozah 1 avec comme partenaires : CRE COMMUNICATION, AMNESTY INTERNATIONAL, KOKEO et la STRUCTURE ABC2D, nous avions reboisé 700 pieds de teck et former les participants sur le leadership, le personnal branding et l’entrepreneuriat vert dont les formateurs étaient respectivement Mathieu POLONGA et ATCHU DETE Boéké Komivi qui était venu de Lomé.

Quels sont les obstacles rencontrés lors de la mise en œuvre de vos activités ? Quelles peuvent être les raisons ?

Notre chemin était borné d’obstacles et des difficultés. Il s’agit entre autre du manque de matériels de sensibilisation, de salle pour des formations et de manque de récépissé national. La seule raison qui en découle de tous ces obstacles est le manque des moyens financier.

Vos objectifs ont-ils été atteints au cours de l’année 2023 ? Si oui, quelles sont les méthodes de travail  que vous avez utilisé ?

Nos objectifs de l’année 2023 n’ont pas été atteints à 100%, mais l’essentiel a été fait toutefois. Nous avions pris compte tout ce qui n’a pas pu être atteint dans l’agenda 2024.

Quels sont les points forts et les axes d’améliorations pour le futur ?

Comme points forts et axes d’amélioration du futur, nous allons entrer en possession d’un récépissé national ; chercher des partenariats ; participer à des évènements relatifs aux ODD et à nos objectifs ; nous faire former pour être plus tangible dans nos actions ; améliorer nos stratégies.

Peut-on avoir une idée de quelques activités à mener en 2024 ?

Pour l’année 2024, nous agirons plus activement par des campagnes de sensibilisations numériques et de reboisement ; des activités de Jogging au cours desquelles, nous inviterons des personnes ressources pour le partage d’expériences ; nous organiserons des séances de formations en ligne et nous exécuterons un projet.

Interview réalisée par AB

Leave a reply