Bome François : La production interrompue temporairement

0
173

C’est à travers un communiqué de presse rendu public le 19 mai 2024, que François Désiré EKOUMA ANANGA, promoteur du Bome François, s’est engagé à suspendre de manière provisoire la confection du fameux produit afin de mettre en place des processus de fabrication conformes aux normes les plus strictes.

Qualité, sécurité et innovation : tels sont présentés les nouveaux objectifs du Bome François. Après un échange approfondi avec le Ministre de la Santé Publique et le Président de l’Ordre National des Pharmaciens du Cameroun, certaines décisions ont été prises. Il s’agit entre autres de l’engagement du promoteur à constituer un dossier complet pour se conformer à toutes les exigences réglementaires en vigueur à savoir la qualité et la sécurité ; de la suspension temporaire de la production et du renforcement de l’équipe en recrutant un pharmacien à expérimentation remarquable.

Il est à noter qu’en conformité avec le Minsanté, le Bome François reviendra sur le marché après l’obtention de l’autorisation de Mise sur le Marché (AMM) et les autres agréments nécessaires à la fabrication, au contrôle qualité et à la distribution. Après cette autorisation, ledit produit sera intégré dans le circuit officiel et ne se fera plus vendre publiquement aux enchères.

Rappelons que le Bome François est passé à un test de non toxicité délivré par l’Institut de Recherches Médicales et d’Etudes des Plantes Médicinales (IMPM) du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’innovation (MINRESI) l’an dernier. Par conséquent, il ne représente aucun danger de toxicité pour les consommateurs. Toutefois, durant la démarche, il va se retrouver dans tous les centres de santé, les cliniques, les hôpitaux, les officines et tous les autres sites de distribution de médicaments légaux, qui seront retenus par le Ministère de la Santé publique.  Tout compte fait, l’entreprise pharmaceutique Bome François continue de s’engager afin de « garantir la qualité et la sécurité des produits et de contribuer au développement économique, social et environnemental de notre pays ». Une promotion du bien-être social davantage mise en avant.

S.E

Leave a reply