Secteur minier : La 4ème édition du Cimec s’annonce à Yaoundé

0
39

La 4ème édition de la Convention internationale des Mines et Expositions du Cameroun (Cimec) est une rencontre d’échanges qui réunit des professionnels du secteur minier du monde entier et ceux des métiers connexes. Elle organisé du 22 au 24 mai prochain au palais des congrès de Yaoundé sous le thème « La transition du potentiel géologique à la mise en production des gisements miniers comme moyen de renforcement de la croissance économique dans la sous-région »

L’objectif du Cimec est de favoriser les investissements durables dans le secteur minier en Afrique Central, le Cameroun étant la plaque tournante, au regard de sa position géographique en Afrique Centrale et de la richesse de son sous-sol. Ainsi, les chaines d’approvisionnement locales en minerais devront contribuer de manière multiforme à façonner l’environnement. Aussi, leur impact ne se limiteront pas à un simple gain économique, mais constitueront l’épine dorsale d’un développement socioéconomique sûr et responsable. Par ailleurs, en exploitant et en gérant les ressources minérales dans les régions, les communautés peuvent cultiver l’autosuffisance, créer des emplois et bâtir des économies résilientes.

La CIMEC est l’endroit le plus exhaustif pour trouver des opportunités d’investissement, de financement, d’innovation et de transformation dans le domaine de la mine. Il rassemblera les équipes chargées de la recherche et de la mise en relation d’entreprises du domaine minier. Au rendez-vous seront présentes de nombreuses entreprises minières de renom, des exploitants de carrières, des fonctionnaires, des institutions financières, des laboratoires, des sociétés de forage, des sociétés de fabrication d’équipements miniers, des universités et des chercheurs, ainsi que le personnel des professions libérales. Cela offrira aussi la possibilité de rechercher du financement et de nouer de nouveaux partenariats afin de favoriser le développement des nouveaux projets. La CIMEC vise à apporter son soutien à la mise en place des chaînes de valeur dans le domaine minier. L’objectif de cette année est de favoriser la promotion.

Rappelons que le Cameroun dispose d’un potentiel minier riche et diversifié grâce à un contexte géologique particulièrement exceptionnelle, marqué par la présence des phénomènes géodynamique et géotectonique variés ayant entraîné des événements de remobilisation propices à la concentration de substances minérales telles que le minerai de fer, la bauxite, la cassitérite, l’or, le rutile et l’ilménite, le nickel, le cobalt, le manganèse, les ÉGP, le saphir, les terres rares, le cuivre, le lithium, l’uranium, le diamant, le calcaire, le marbre, la pouzzolane, le disthène, le lignite et le schiste bitumineux.

Albert Bomba

Leave a reply