Climat et Santé : Les attaques au paludisme vont s’intensifier au Nord et Extrême-Nord

0
81

Selon la Direction de la météorologie nationale du Ministère des transports, au regard des températures moyennes attendues dans certaines régions (entre 25 et 30°C) notamment le Sud, Nord-ouest, Littoral, Centre et de Sud-Ouest, les attaques de paludisme vont continuer de s’y intensifier tandis que le risque de cholera bien que présent s’affaiblit.

Pour la Direction de la météorologie nationale du Ministère des transports, le risque du paludisme serait élevé dans certaines parties des régions du Sud, Nord-ouest, Littoral, Centre et de Sud-Ouest où la répartition spatiale des moustiques et des gites larvaires est forte. Néanmoins, le risque du paludisme resterait moyen dans plusieurs localités et faible dans certaines localités des régions de l’Adamaoua, Nord et Extrême-nord.

Les précipitations ainsi que l’humidité vont décroitre le mois de Janvier 2024 par rapport au mois dernier.  Dans les régions du Sud-ouest, Littoral et Sud, il est attendu des cumuls de précipitations pouvant atteindre 50 mm tandis qu’une partie (zone sud) de la région du Centre est susceptible de recevoir des précipitations avoisinant les 30 mm. La concentration de poussière observée, associée à l’augmentation de la température moyenne est susceptible d’engendrer des cas de méningites. La configuration des vents et la concentration modérée des particules de poussières dans l’air sera la cause du risque de prolifération de la méningite et des maladies respiratoires dans l’Extrême-Nord, le Nord et dans une partie du Littoral.

Un risque faible d’infection au choléra et autres maladies hydriques (maladies liés à de l’eau) est prévu sur la bande côtière et la région du Sud et une partie de la région du Centre du fait de la vulnérabilité de ces zones à la contamination des eaux. Cette dernière liée à l’insalubrité et à la forte pluviométrie que pourraient enregistrer ces régions.

Conseils pratiques de la direction de la météorologie nationale

Afin de lutter contre ces maladies, il est conseillé de prendre le vaccin antipaludique ; prendre le vaccin anti méningococcique ; utiliser des moustiquaires imprégnées et insecticides à longue durée d’action ; laver les mains avec du savon ; consommer de l’eau filtrée ; porter un cache nez ; nettoyer les endroits environnant où les moustiques pourraient se réfugier.

A.B

Leave a reply