Journée mondiale de l’enfance : Les droits de l’enfant revalorisés

0
421

En prélude à la 69ème édition de la journée mondiale de l’enfance qui sera célébrée ce 20 novembre 2023 sous le thème « Pour chaque enfant, tous ses droits », une centaine d’enfants du personnel de l’UNICEF ont été réunies au siège de l’Unicef à Yaoundé pour des activités ludiques.

Au rythme des sonorités africaines, les enfants du personnel de l’UNICEF ont dompté la fraicheur qu’a tenté d’imposer les cordes d’eaux tombés du ciel de Yaoundé ce samedi matin. Les enfants ont tenté de donner le ton et la couleur de la 69ème édition de la journée mondiale de l’enfance ce samedi au siège de l’UNICEF à Yaoundé.

Le soleil jaloux de sa matinée a repoussé les nuages pour offrir en cadeau ses plus beaux rayons aux enfants. Progressivement, la fraicheur a laissé place à une douce vapeur tiède et la musique distillée dans la cour principale de l’UNICEF a dégourdi les plus grincheux.

Les enfants ont exécuté des pas de danse justes sous la direction de deux chorégraphes. Le clou du spectacle a été le challenge de danse improvisé par l’Ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF Stanley Enow. Mais avant de danser, les enfants ont pensé et répondu avec précision au quizz sur les droits de l’enfant qui leur a été proposé. Pour marquer d’une empreinte indélébile leur passage à l’UNICEF, les enfants ont repeint  en bleu le mur intérieur  du bâtiment en y gravant des messages fermes tels que le droit à la protection, à l’éducation, à une identité etc.

Par leur enthousiasme contagieux, ils ont entrainé tout le personnel de l’UNICEF y compris la représentante Nadine Perrault qui a esquissé des pas de danse et peint les murs à leurs côtés. « Nous sommes ici en prélude à la journée internationale sur les droits de l’enfant qui est célébrée partout dans le monde le 20 novembre. Aujourd’hui, cette activité c’est particulièrement pour le staff de l’Unicef avec leurs enfants parce que ce sont aussi des enfants concernés par tous ces droits. Cet  année, c’est ‘’chaque enfant tous ces droits’’, ce qui veut dire que, quel que soit la condition de l’enfant, sa condition sociale, son genre, sa nationalité etc ça passe. Tous les enfants qu’ils soient dans une condition de réfugiés déplacés ont droit à tous leurs droits » affirme Nadine Perrault, représentante de l’Unicef au Cameroun.

La représentante de l’Unicef au Cameroun a martelé qu’il faut des lois des lois au Cameroun qui puissent protéger les enfants contre certains abus. « Il nous faut des lois qui puissent donc protéger les enfants contre certains. C’est dans ce sens que nous avons aussi une initiative qui s’appelle ‘’Connect my school’’ qui est une initiative qui vise à faire que dans les établissements scolaires, les enfants puissent aussi avoir accès au digital et à la technologie et puissent aussi avoir accès à des apprentissages, des modules de formation qui nécessairement ne sont pas disponibles au Cameroun. Donc ils ont accès au moins à tout ce que le monde peut offrir comme enseignement » a-t-elle ajouté.

Albert BOMBA

Leave a reply