Drogue : Un mal qui perdure

0
89

En l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic de drogue célébrée le 26 juin de chaque année, les Nations Unies renforcent les canaux de sensibilisation sur les dangers relatifs aux drogues circulant dans notre société.

Challenge à silhouettes plurielles, la drogue est progressivement devenue un fléau mondial qui s’étend de manière croissante dans notre société actuelle. Maladies inflammatoires, risques d’infections et de surdose, transmission de virus tels que VIH ou hépatite, blessures ou coupures, et même mort, sont autant de répercussions que peut avoir sa consommation abusive sur un individu. Selon le Rapport de l’Organe International de contrôle des stupéfiants pour 2023, « les personnes qui se livrent au trafic de drogues peuvent toucher un large public à l’échelle internationale en se servant des médias sociaux et d’autres plateformes en ligne pour proposer leurs produits ».

De ce fait, conformément à sa résolution A/RES/42/112 du 7 décembre 1987, l’Assemblée générale a décidé de célébrer la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues le 26 juin, afin de renforcer l’action et la coopération aux échelons national, régional et international dans le but de parvenir à une société affranchie de l’abus des drogues. Ainsi, chaque année, la communauté internationale par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), soutient cette journée dont l’objectif se situe dans le renforcement de la sensibilisation au grand danger que sont les drogues illicites pour notre société. La finalité, étant de parvenir à un monde sans criminalité ni toxicomanie.

Pour cette année, la campagne de la Journée reconnaît que des politiques efficaces en matière de lutte contre la drogue doivent être ancrées dans la science, la recherche, le plein respect des droits de l’homme, la compassion et une compréhension approfondie des implications sociales, économiques et sanitaires de la consommation de drogues.

En rappel, l’ONUDC a été créée en 1997 pour renforcer l’action internationale contre la production et le trafic illicites de drogues, ainsi que pour sensibiliser le public aux dangers liés à leur abus. En d’autres termes, son action contribue à « rendre le monde plus sûr contre la drogue, la criminalité organisée, la corruption et le terrorisme ». D’après les Nations Unies, grâce à une action collective et à un engagement en faveur de solutions fondées sur des données probantes, nous avons la capacité de créer un monde dans lequel les individus peuvent mener une vie saine et épanouissante. Il ne reste plus qu’à en avoir la ferme volonté et un vif éveil de conscience.

SOPPI EYENGA

Source : Nations Unies / Office des Nations Unies contre la drogue et le crime

Leave a reply