Interview – Dr FOSSO SIGNE Etienne : « Il faut éviter le port prolongé des écouteurs associé à une écoute à haut volume »

0
1101

Médecin résident en ORL, il nous parle de la santé auditive en mettant un accent sur les troubles tributaires de l’usage accentué d’écouteurs.

Quand on parle de santé auditive, de quoi s’agit-il exactement ? Comment se caractérise-t-elle ?

La santé auditive désigne l’état général de notre audition, c’est-à-dire la capacité de notre système auditif à bien entendre et intégrer les sons. Pour avoir une bonne santé auditive, il faut bien prendre soin de nos oreilles à travers une hygiène auditive impeccable : ne pas nettoyer les oreilles avec le coton-tige,  éviter une exposition prolongée aux bruits forts, éviter le port prolongé des écouteurs, bien soigner les infections de l’oreille, éviter les médicaments ototoxiques etc.

Etant donné que vous êtes un spécialiste de l’audition, quels sont les différents troubles liés à l’audition, leurs causes, ainsi que leurs conséquences ?

Le principal trouble de l’audition est la surdité. Elle  peut se définir comme étant une baisse de l’audition de degré variable pouvant aller d’une surdité légère (sans retentissement social) à une surdité sévère, profonde, voire une cophose ou perte totale de l’audition.

Nous distinguons trois principaux types de surdités : Les surdités de transmission qui sont dues à une atteinte de l’appareil de transmission (pavillon, conduit auditif externe, tympan, caisse du tympan et son contenu) ; les surdités de perception qui sont dues à une atteinte de l’oreille interne, qui contient les cellules spécialisées appelées cellules ciliées. Elles transforment le son en signal nerveux qui va parcourir le nerf auditif et les voies auditives centrales jusqu’au cerveau ou le son sera décodé ; et les surdités mixtes qui regroupent les deux types précédents à des degrés variables.

Les causes des surdités sont nombreuses et très variées. Elles peuvent être classées en deux grands groupes : les surdités congénitales et les surdités acquises. Les surdités congénitales sont présentes dès la naissance et peuvent avoir plusieurs étiologies parmi lesquelles les causes génétiques, et les embryofoetopathies (toxoplasmose, rubéoles). Les surdités acquises surviennent avec un délai variable après la naissance et ont pour principales causes les infections (otite, méningite, neuro paludisme…..), les traumatismes sonores, les intoxications etc.

Les conséquences de la surdité dépendent de la sévérité et de son moment d’apparition, les surdités perlinguales (qui surviennent avant l’apparition du langage), sont les plus redoutées car elles peuvent conduire à une surdi-mutité en absence de prise en charge (l’enfant qui n’entend pas ne peut pas parler). Quant aux surdités post linguales (qui surviennent après le développement du langage), elles peuvent entrainer une régression du langage, des difficultés de communication et d’interaction sociale, des troubles de comportement etc.

A quel niveau l’utilisation permanente des écouteurs impacte négativement l’audition ?

L’utilisation permanente des écouteurs impacte négativement l’audition à deux niveaux principalement. Premièrement, l’écouteur a tendance à pousser le cérumen dans le conduit auditif ce qui avec le temps, peut former un bouchon de cérumen et altérer l’audition. Par ailleurs, le son délivré par l’écouteur subit très peu d’atténuation et parvient au tympan avec une forte intensité, surtout si l’écoute se fait à volume maximal, un tel son peu très rapidement endommager l’oreille (traumatisme sonore) et entrainer une surdité. Accessoirement, certains embouts d’écouteurs peuvent se détacher et constituer les corps étrangers de l’oreille.

Comment se manifeste les troubles auditifs causés par les écouteurs ?

Les troubles auditifs causés par les écouteurs ne sont pas spécifiques. Ils vont entrainer généralement une surdité de perception par destruction  des cellules ciliées. Il faut noter que ces cellules sont en nombres limités : environ16000/ oreille et qu’elles ne se régénèrent pas. Les signes sont communs aux autres troubles auditifs, notamment la baisse de l’audition, les douleurs de l’oreille, l’hyperacousie (douleurs provoquées par les bruits), une sensation d’oreille bouchée, des acouphènes (bourdonnement des oreilles) etc.

Quelles sont les conséquences directes ou indirectes de cette utilisation sur l’audition d’un individu ?

La conséquence ultime et redoutée est une surdité sévère avec retentissement social (difficulté de communication, baisse de la productivité, etc.). Les conséquences mineures peuvent être les bouchons de cérumen, les corps étrangers par détachement de l’embout de l’écouteur.

Quels sont les niveaux sur lesquels peuvent se développer ces troubles ? Et quelles sont les solutions liées à chaque niveau ?

S’il faille parler de niveau d’atteinte en termes de structure anatomique atteinte, nous dirons que l’écoute prolongée à haut volume à travers les écouteurs peut entrainer les lésions des cellules ciliées, plus précisément des cellules ciliées externes dans le cadre d’un traumatisme sonore chronique.

Pour ce qui est des solutions, les lésions constituées sont malheureusement peu ou pas réversibles et donc la seule action utile est la prévention des lésions à travers une bonne hygiène auditive.

Est-ce-que l’organisme, ainsi que le système d’un individu peut lui permettre d’être à l’abri des problèmes auditifs malgré l’utilisation exagéré des écouteurs ?

L’organisme dispose des moyens pour se protéger des effets néfastes des bruits, (réflexe stapédien). Mais, ce mécanisme de protection n’est pas infaillible et est surtout efficace pour les bruits intenses et ponctuels. Dans le cas de l’usage prolongé des écouteurs à haut volume, le mécanisme de protection n’est pas complètement efficace et il se produit donc des microlésions dont l’accumulation va conduire à la surdité.

Comment un individu devrait normalement utiliser les écouteurs pour être à l’abri des problèmes auditifs ?

Les écouteurs devraient être utilisés le moins possible, avec le plus faible volume possible, et pendant un temps très court. Il faut éviter le port prolongé des écouteurs associé à une écoute à haut volume.

Pour ceux dont l’audition est déjà endommagé, y-a-t-il un traitement fonctionnel pouvant guérir les troubles auditifs causés par les écouteurs ?

Le traitement de la surdité, dépend de la cause et surtout de l’intensité. Pour le cas spécifique des troubles auditifs causés par les écouteurs, le traitement peut s’engager à deux niveaux :

Premièrement le traitement préventif, en sensibilisant sur les méfaits de la mauvaise utilisation des écouteurs. Etant donné que les cellules ciliées ne se régénèrent pas, les lésions constituées ne peuvent pas guérir, cependant une réhabilitation par prothèse auditive peut redonner au patient une bonne audition.

Propos recueillis par MARIA MELI

Leave a reply