Lutte contre les faux diplômes : Vers une authentification

0
465

Au cours d’une séance de travail co-présidée par les ministres de la Santé Publique et de la Fonction Publique, un logiciel destiné à attester de la fiabilité des diplomes a été présenté en matinée du 05 juillet 2023.

Prenant la parole, Dr MANAOUDA Malachie a indiqué, d’entrée de jeu, que le processus de digitalisation des documents administratifs initié au Minfopra est poursuivi au Ministère de la Santé Publique à telle enseigne que la gestion automatique des avancements soit effective. Le Ministre de la santé a d’ailleurs martelé qu’une plateforme de gestion scolaire et d’authentification électronique des diplômes du Minsanté est en étroite vision avec l’Agenda de Transformation du Système de Santé Camerounais. Le Temps d’Agir est déjà implémentée avec 35 000 diplômes délivrés entre 2017 et 2022. Notons que ces documents sont d’ores et déjà intégrés dans la base des données.

Conçue pour la gestion de la scolarité et le processus d’authentification des diplômes, des attestations de réussite et des relevés de notes, le Directeur des Ressources Humaines du Minsanté Eyenga Ndjomo Elisée a souligné qu’une fois les résultats d’une session de concours certifiés par le Ministre de la Santé, ils sont insérés dans l’application où l’apprenant aura eu le temps de valider les informations le concernant, contre récépissé généré automatiquement. Ensuite, ce dernier recevra un message Sms l’invitant à se rendre dans un lieu précis pour le retrait de son diplôme, sur présentation de son récépissé. Ainsi, loin des huit mois nécessaires auparavant pour l’authentification d’un diplôme, désormais cela se fait en quelques secondes, ajoute le Directeur des Ressources Humaines. Séduit par cette présentation, le Minfopra a salué cette innovation qui permettra de réduire les délais d’authentification des actes et de concrétiser l’option de dématérialisation prise par l’Etat et déjà rendue effective au Minsanté dans le cadre de la cartographie des postes de travail.

Sur ces propos Danielle NZEUWO de l’entreprise AFREETECH a à son tour présenter la plateforme numérique d’authentification des diplômes développée sous le contrôle du Minfopra et déjà exposé au Minesup, au Minjustice, au Minedub et au Minefop. Bâtie sur cinq piliers composés de la dématérialisation totale du processus d’authentification des documents dont les diplômes, le dossier d’intégration, de reclassement, de promotion, de gain de temps, de fiabilité des données, de la sécurité du système et du mécanisme de vérification, ladite plateforme d’équipe gouvernementale permet d’identifier les faux diplômes. Dans le principe, les institutions qui forment et délivrent les diplômes intègrent et valident les résultats des différents examens dans la base de données. Ainsi, sur la base d’une simple demande introduite au niveau du Minfopra, il est possible de vérifier si le diplôme présenté est authentique. L’application est munie d’un QR de sécurité.

Les échanges qui ont suivi se sont attardés sur la responsabilité hiérarchique de la validation des données, la sécurité des modalités d’accès, entre autres. En réponse, il a été indiqué qu’une charte de l’utilisation de la plateforme est envisagée ainsi que la mise sur pied d’un Comité interministériel. Le Ministre Joseph LE a instamment recommandé qu’une interface soit établie entre les deux plateformes au cours de la semaine. Aussitôt, un Comité restreint composé des membres des deux administrations a été constitué pour démarrer les travaux le lendemain.

C.E et Minsanté

Leave a reply