Dialogue mondial de la jeunesse : La Camnafaw représentée au Bénin

0
169

Le 5 avril dernier, un dialogue mondial de la jeunesse a été organisé  à Cotonou au Bénin sous le thème « La vision d’avenir de la nouvelle génération ». Cette rencontre a mobilisé 1000  leaders jeunes venus de 130 pays pour échanger sur les défis et les opportunités de la santé sexuelle et reproductive, des droits humains y afférent ainsi que de l’autonomisation des jeunes.

Le Dialogue Mondial de la Jeunesse intervient dans le cadre de la célébration des 30 ans de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD30). L’événement est organisé par le Fonds des Nations-Unies pour la Population (UNFPA) et le Gouvernement Béninois en partenariat avec les Royaumes des Pays-Bas et du Danemark.

Faire le point des progrès réalisés ces 3 dernières décennies ; Identifier les problèmes qui mettent en péril la réalisation du plan d’action de la CIPD basé notamment sur les droits de l’homme et les Objectifs de développement durable ; l’éducation Complète à la Sexualité, le Mariage des Enfants, la Violence Basée sur le Genre, l’Accès aux Services de Santé et le Changement Climatique. Tels étaient les objectifs et les thématiques qui ont été abordés lors ce cet évènement.

Notons que la Camnafaw était représentée à cet événement mondial par Mandunh Mbohou  Awawou la Présidente National du Forum des Jeunes de la Camnafaw et par ailleurs membre du conseil d’administration. « Le but de cette session était de mettre sur le devant de la scène les leaders intergénérationnels qui osent remettre en question les tabous et se débarrasser des obstacles afin que les jeunes puissent prendre des décisions concernant leur corps, leur vie et leur avenir. Grâce à des échanges ouverts et son intervention, les participants ont eu des meilleures idées sur les difficultés spécifiques auxquelles les adolescents sont confrontés pour accéder à des services liés à leur santé sexuelle et reproductive au Cameroun » a-t-elle déclaré.

Recommandations émises lors de ce dialogue

Plusieurs recommandations ont été prises à la fin du dialogue par mis lesquelles assurer l’inclusivité dans les processus décisionnels internationaux ; mettre en œuvre les protocoles et consensus régionaux, en les intégrant de manière significative dans le suivi des engagements du Plan d’action de la CIPD ; donner la priorité à la collecte et à la diffusion de données désagrégées de qualité, opportunes, open source et de haute qualité sur la population ; adopter un cadre de justice et de droits sexuels et reproductifs pour les données au-delà de la santé maternelle et de la grossesse ; protéger les jeunes défenseurs des droits humains ; prendre des mesures plus fortes pour mettre fin à l’ingérence des mouvements anti-droits et anti-genre ; adopter des programmes et des initiatives positives dans les domaines de l’éducation, de la protection sociale et de la justice qui incluent une approche fondée sur les droits de l’homme et l’égalité des sexes ; tous les gouvernements doivent veiller à adopter des politiques et des pratiques qui promeuvent les justices sexuelles et reproductives et qui permettent à la jeunesse de participer politiquement aux processus politiques.

A.B

Leave a reply