Jeunesse, Paix et Sécurité : Une trentaine de jeune outillé

0
98

L’Unfpa a joué un rôle majeur dans la mise en œuvre du programme « Jeunesse, paix et sécurité » du 16 au 19 octobre dernier à Yaoundé, en collaboration avec le Ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique. Cette collaboration a permis de former les formateurs, ceci visant à doter les nouveaux formateurs des pays d’Afrique de l’ouest et du Centre des connaissances et des compétences nécessaires pour faciliter un processus inclusif et participatif d’élaboration de cadres nationaux JPS et le plaidoyer pour la mise en œuvre.

La situation en Afrique de l’Ouest et du Centre reste précaire alors que les autorités régionales et internationales s’efforcent de s’attaquer aux causes profondes de ces conflits et d’apporter aide et soutien aux communautés touchées. « Le gouvernement n’a cessé de multiplier des efforts avec l’appui des partenaires au développement, notamment les agences du système des Nations-Unies comme l’Unfpa pour la mise sur pied des projets et programmes visant à renforcer cette cohésion sociale » a déclaré le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique Mounouna Foutsou.

Le Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique a réitéré son engagement à soutenir les jeunes du Cameroun dans la mise sur pied d’un plan d’action propre au pays. « J’ai l’insigne honneur de vous rassurer que les jeunes camerounais ici présent seront accompagnés et encouragés pour faire aboutir ce grand projet qui est l’élaboration d’un plan d’action national des « Jeunes Paix et Sécurité » au Cameroun. Le Cameroun est un pays qui a fait de la paix le socle fondamental de son existence en tant qu’état. Sa constitution aussi consacre la paix comme son idéal d’où sa devise « Paix-Travail-Patrie ».

Le Cameroun a mis en place en 2009 un Conseil National de la Jeunesse qui est la plateforme des organisations de la société civile portées par les jeunes en vue d’assurer l’appropriation, la participation et le leadership des jeunes en matière de développement durable. En conformité avec la résolution 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Pays a renforcé ce cadre de mobilisation des jeunes en créant un Conseil de Jeunesse, Paix et Sécurité au sein du mouvement associatif national des jeunes. Aujourd’hui, ces deux structures permettent une participation plus étendue des jeunes sur les questions de développement, de paix et de sécurité. Elles sont outillées avec l’appui de l’UNFPA pour intervenir de façon efficiente sur les aspects émergeant tels que la transition démographique, les mouvements transfrontaliers, le nexus humanitaire, paix et développement et la communication pour le changement social et comportemental.

Leave a reply