Riposte contre l’avancement du diabète au Cameroun : Le ministre de la Santé publique conscientise la population Camerounaise

2
74

A l’occasion des activités marquantes de la célébration de la journée mondiale du diabète le 14 novembre 2023, le Dr Manaouda Malachie , ministre de la Santé Publique au Cameroun, a fait une déclaration de presse dans la salle de conférence du ministère de la santé en invitant tous les Camerounais à prendre conscience du danger et à accompagner le Gouvernement dans ses actions de prévention et de contrôle de cette maladie

« Accès aux soins du diabète », C’est sous ce thème qu’a été célébrée le 14 novembre 2023, la journée mondiale du diabète. Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé, a fait une déclaration de presse à la salle de conférence du ministère de la santé publique du Cameroun réunissant ainsi plusieurs hommes de médias, ainsi que des docteurs et autres invités. Il a souligné les différents soins mis à disposition des populations et personnes malades notamment ceux préventif, promotionnel et curatif. Il s’agit entre autres de la mise en place des structures spécialisées et bien équipées pour la prise en charge immédiate du diabète des enfants sur le triangle national. Un projet initié dans l’objectif d’améliorer et de renforcer l’état de santé des enfants atteints par cette pathologie de type 1, renforcer le système immunitaire et sensibiliser les partenaires nationaux.

Les défis étant encore énormes avec le sous-diagnostic du diabète, la lutte contre les facteurs de risques modifiables tels que la consommation excessive de l’alcool, la carence de pratique d’activité physique cédant accès au surpoids et à l’obésité, et le régime alimentaire malsain, il se montre important voire même crucial de réduire considérablement la mortalité prématurée et l’invalidité liées au diabète qui ont une influence remarquable sur l’économie familiale et nationale. C’est dans ce sens que le Minsanté a particulièrement accentué son discours sur l’alimentation saine des petits enfants qui les protégera contre l’obésité et la survenue précoce du diabète. Ceci pour faire comprendre à tout un chacun que cette maladie dite diabète est une affaire de tous qui demande la contribution et la participation de tous les acteurs dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations en ramenant au plus bas niveau sa charge sur la qualité de vie.

Ses propos étaient également axés sur l’interpellation des acteurs de la santé à la sensibilisation des populations, l’encouragement des familles et patients mais aussi la mise en lumière des actions menées par le Gouvernement Camerounais sous la haute impulsion du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA relativement à l’amélioration de l’accès aux soins de cette pathologie.

Diabète : Tueur silencieux

Il est à savoir que l’on peut éviter cette maladie mais l’on peut également vivre avec  pour des personnes l’ayant déjà. Il suffit de contrôler sa nutrition, pratiquer des exercices physiques au quotidien, se faire dépister dès l’âge de 18 ans de manière automatique, consommer des fruits et légumes de manière répétitive, contrôler annuellement la glycémie, et limiter la consommation abusive d’alcool et de graisse, sous indications du Minsanté.

En rappel, ces centres installés dans le pays pour contrer cette pathologie ont déjà enroulé 1000 enfants dans ces cliniques, parmi lesquels 718 encore suivis, et 137 sortis. Une perte de 112 enfants de suite des complications dans le cas de cette démarche a également été mentionnée par le Ministre.  À ce jour, le Cameroun compte environ 2,5 millions de malades diabétiques, soit une prévalence variant entre 6% et 8% de personnes adultes et enfants. La vaste campagne de dépistage gratuit du diabète dans les formations sanitaires du territoire national allant du 13 au 17 novembre 2023, a surtout mis l’accent sur l’importance de connaître son risque de développer un diabète de type 2 afin de prévenir ou retarder la condition du tueur silencieux.

Gervais Bikouba

Leave a reply