Journée mondiale sans tabac : Plus de 300 000 jeunes consomment du tabac au Cameroun

0
66

En prélude à la célébration de la journée mondiale sans tabac qui se célèbre ce 31 mai 2024, la Direction de la Promotion de la Santé, à travers la Sous-direction de la santé mentale mène des activités de sensibilisation sur toute l’étendue du territoire national depuis le 22 mai 2024.

Faire prendre conscience aux jeunes des effets néfastes du tabac sur le corps. Les activités menées dans le cadre de cette célébration sont intéressantes. Des équipes du Minsanté se rendent donc dans les Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), les Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ) des villes de Yaoundé, Douala, Buéa et d’autres pour sensibiliser les jeunes aux risques. Pour ce faire, des causeries éducatives sont organisées à Yaoundé depuis le 22 mai 2024 en direction des jeunes des CMPJ de Madagascar, d’Obili, de Nkomkana et de Mimboman. L’objectif est d’inciter ces derniers à l’action de sensibilisation dans leurs différents regroupements.

Pour cette édition 2024, la protection de l’enfant est mise en avant avec pour finalité sauvegarder l’avenir du Cameroun, d’où le thème « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac ». Au Cameroun plus de 300.000 jeunes consomment régulièrement le tabac et ses produits dérivés. Pour lutter contre l’épidémie de tabagisme, les états membres de l’Organisation Mondiale de la Santé ont adopté la convention -cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac en 2003. A ce jour, 182 pays l’ont ratifié.

Rappelons que le tabac est un psychotrope fabriqué à partir des feuilles desséchées du tabac commun. Le jardin botanique nicotina est une espèce d’Amérique. Il y a différents types de tabac : la cigarette, le tabac à rouler, le tabac à pipe, à eau ou chicha, le tabac à mâcher, la cigarette électronique et d’autres. Le tabac est consommé en raison du stress post-traumatique, de la dépression, de diverses maladies psychologiques et psychiatriques, de l’environnement familier ou socio-professionnel, des violences sexuelles, de la prise de poids, etc. Les conséquences en découlent sont nombreuses et variées. D’un point de vue physique, le tabac est responsable de maladies cardiaques, d’infections pulmonaires, de cancers et d’hépatites. D’un point de vue psychologique, il entraîne la dépendance, l’irritation, la tristesse et le sommeil difficile. En tant que personne, nous sommes confrontés à des difficultés scolaires, à la délinquance, à la violence et aux abus sexuels.

A.B et Minsanté

Leave a reply