Lutte contre la Poliomyélite : Bientôt la deuxième phase de campagne de vaccination

0
74

En prélude à la campagne de vaccination contre la poliomyélite qui aura lieu du 3 au 5 novembre 2023 dans 6 régions du Cameroun,  le personnel de santé et les bénévoles se forment afin de renforcer leurs capacités sur l’administration du nouveau vaccin polio orale de type 2(n VPO2).  

Le ministère de la sante publique, pour le bon déroulement de la campagne de vaccination contre la poliomyélite de 3 millions d’enfants environ de 0 à 5ans  du 3 au 5 novembre 2023, a mis à la disposition du personnel de santé et volontaire des 6 régions du Cameroun concernées  (Centre , Littoral, Nord-ouest , Ouest, Sud et Sud-ouest), un module de formation qui a pour but de fournir les connaissances nécessaires à la planification, la préparation et à la mise en œuvre correcte de toutes les interventions qui seront offertes pendant la campagne de riposte à l’épidémie de cVDPV2.

La méthodologie de la formation repose sur l’approche participative à travers les méthodes et techniques telles que le brainstorming, questions-réponses, démonstration / jeux de rôle, exercice pratique. Avant le début la formation il est écrit sur un papier de conférence ou tableau noir l’agenda de la formation, l’objectif général de la formation, les objectifs d’apprentissage, l’intervention : cible +posologie+ stratégie. Les facilitateurs présentent l’agenda, de la formation en précisant la durée de formation qui est d’au moins quatre heures. Un pré-test est effectué, il ne s’agit pas d’un examen classique mais plutôt d’évaluer le niveau de connaissance initial des participants afin d’en dégager les insuffisances. Le pré-test est d’environ 15min et est suivit du post-test dont le participant utilise un code unique pour les deux tests.

Il est nécessaire de signifier que la campagne est financée par l’Etat du Cameroun avec ses partenaires. La formation des équipes de vaccination est appuyée par l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) ainsi que les autres partenaires de l’IMEP.

Sandrine AKOA OWONA

Leave a reply