Lutte contre le paludisme : Malaria Youth Corps s’installe au Cameroun

0
97

Dans l’optique de lutter contre le paludisme au Cameroun, Malaria Youth Corps Cameroon et la jeunesse se tient aux cotés des autorités nationales pour les accompagner dans l’accélération de la lutte contre cette maladie. Ceci a eu lieu lors de la cérémonie d’installation de ladite association à Yaoundé le 2 mars 2024.

Garantir un Cameroun sans paludisme grâce au volontariat jeune. Tel est l’objectif de Malaria Youth Corps Cameroon au pays. La situation épidémiologique actuelle du paludisme se présente avec un taux de prévalence de 24% (EDS 2018), 29,6 % sont des motifs de consultation (Rapport PNLP 2022); 64,4 % des hospitalisations enregistrées dans les formations sanitaires; 3 382 676 cas de paludisme sont enregistrés dans les FOSA (au moins 6 millions estimés par l’OMS) parmi eux, 3782 décès dus au paludisme sont enregistrés dans les formations sanitaires (11 500 estimés par l’OMS). « Nous savons que chaque jour au moins 38 personnes meurent du paludisme au Cameroun ce qui est inacceptable étant donné que c’est une maladie dont on peut prévenir et surtout en guérir. Nous avons pour cheval de bataille qui de sensibiliser les communautés mais aussi de faire des activités de plaidoyer auprès de nos leaders et également des activités de sensibilisation et de communication auprès de nos communautés, en allant même dans des écoles primaires ou nous faisons des activités de sensibilisation auprès des plus jeunes pour qu’eux-mêmes puissent commencer à adopter les bonnes actions à faire » a déclaré Zeinabou Idé, conseil consultatif des jeunes pour Alma.

Notons que le corps des jeunes contre le paludisme est un groupe de jeunes ayant une expérience dans les secteurs de la santé, l’éducation, l’environnement, l’économie et la politique. Pour plaider en faveur de l’élimination du paludisme et des maladies tropicales négligées, ces jeunes mobilisent des solutions collectives axées la fin du paludisme dans le pays. Ces jeunes sont des volontaires travaillent avec le Ministère de la Santé Publique à travers le Programme National de Lutte contre le Paludisme sur le plaidoyer, la mobilisation des ressources, l’utilisation des cartes de score pour action et redevabilité, la communication de masse et en situation de crise, le suivi-évaluation et le suivi stratégique visant à mettre fin au paludisme au Cameroun. « Ce lancement de Malaria Youth Corps cameroon vient pour appuyer l’agenda 2063 de l’Union africaine l’africaine. Donc, ceci a pour but de renforcer les capacités des jeunes dans la lutte contre le paludisme et engager beaucoup plus de jeunes dans la lutte contre cette maladie qui tue les jeunes les femmes enceintes et pas mal d’Africains. Comme on l’a vu, cette maladie ravages notre continent. On rapporte plus de 95 % de décès dans le continent. L’engagement des jeunes est la force d’aujourd’hui et la force de demain. C’est vraiment très important parce qu’on ne peut pas avancer sans engager nos jeunes, ils ont la force, la volonté et la capacité. Ensemble avec les jeunes, on espère avancer et atteindre l’agenda 2030 d’éliminer cette maladie au continent » affirme Dr Irénée Umulise, Responsable des programmes genre, jeunesse et de lutte contre les maladies négligées.

Recommandation de Malaria Youth Corps Cameroon aux leaders politique et aux acteurs de lutte contre le paludisme

Il est important que les jeunes soient partie prenante dans toutes les instances de prise de décisions les concernant ; les jeunes doivent être impliqués davantage dans la collaboration multipartite dans la lutte contre le paludisme ; les jeunes doivent être accompagnés et qu’ils puissent avoir la latitude d’être des acteurs incontournables dans la lutte contre le paludisme ; l’opinion des jeunes doit davantage être prise en compte par les leaders politiques.

Albert BOMBA

Leave a reply