Afrique de l’Ouest et du Centre : L’Unfpa forme une trentaine de jeunes pour assurer la sécurité et la paix

0
70

Dans l’optique de capaciter les jeunes de l’Afrique de l’Ouest et du Centre pour assurer la sécurité la paix, le Fonds des Nations Unies pour la population (Unfpa) a organisé un atelier de formation du 16 au 19 Octobre 2023 à Yaoundé.

Ce programme entre dans le cadre de la charte des Nations Unies et des efforts collectifs afin de créer un monde plus pacifique et plus sûr pour tous, ancré dans trois résolutions clés du Conseil de sécurité des Nations. « La question de paix et unité est lié aussi à l’expérience du Cameroun dans la question. Le Ministère de la jeunesse et de l’éducation civique est très actif et un peu pionnier parmi d’autre pays de la sous-région. Il a développé plusieurs interventions que nous accompagnons depuis plusieurs années. On a par exemple un projet conjoint avec les nations unis et avec deux autres agences dont l’Unicef et le Pnud à l’extrême Nord. Au Cameroun comme dans beaucoup d’autre  pays d’Afrique, on a un nombre de jeune qui est très important démographiquement. On a un problème de chômage, de cohésion social qu’il faut adresser et travailler pour cette consolidation de la paix qui permettra d’attendre l’agenda 2030 avec une cohésion social et une contribution de la jeunesse au développement des pays » a déclaré Neomi Dalmonte, représentante adjointe de l’Unfpa au Cameroun.

La résolution historique 2250, adoptée à l’unanimité en 2015, a marqué un tournant en reconnaissant « la contribution importante et positive de la jeunesse aux efforts de maintien et de promotion de la paix et de la sécurité ». Il a identifié cinq piliers d’action cruciaux et a chargé le Secrétaire général de mener une étude de progrès sur le rôle positif de la jeunesse dans les processus de paix et la résolution des conflits. S’appuyant sur cette base, la résolution 2419, adoptée en 2018, appelle spécifiquement à l’inclusion significative des jeunes femmes et hommes dans les processus de paix formels et informels. Il a souligné l’importance non seulement de la participation des jeunes, mais aussi de leur inclusion significative.

En 2020, la résolution 2535 a prévu des mesures concrètes pour opérationnaliser le programme YPS, notamment le renforcement des capacités techniques YPS. Ces résolutions représentent un engagement à reconnaître et à exploiter le potentiel des jeunes dans les efforts de paix et de sécurité.

Notons que le programme YPS s’aligne sur d’autres résolutions du Conseil de sécurité et programmes mondiaux tels que le Programme de paix durable, le Programme 2030 et le Programme pour les femmes, la paix et la sécurité. Ces efforts collectifs signifient le passage de réponses isolées en matière de paix et de sécurité à des approches holistiques et intégrées combinant les efforts humanitaires, de développement et de consolidation de la paix. Ces approches sont essentielles pour renforcer la résilience des sociétés et des institutions, leur permettant ainsi de prospérer.

Albert BOMBA

Leave a reply