Changement climatique au Cameroun : La petite saison des pluies est de retour

0
84

Les variations climatiques actuelles observées sur l’ensemble du territoire national sont les manifestations du changement climatique que connaît le monde. Ces perturbations peuvent avoir des conséquences aussi bien sur l’environnement que  sur la santé.

Ces variations climatiques telles qu’annoncé  par l’observatoire national sur ce phénomène  pour le mois de mars, se traduit par des ruptures pluviométrique en pleine saison des pluies. Les précipitations sont moins régulières que la normale et sont illégalement réparties dans le temps et l’espace.

Les températures maximales quant à elles sont assez élevées dans l’ensemble. Ces manifestations des changements climatiques peuvent donc créer des situations d’inconfort.

Allergies, dépression saisonnière, simple morosité, sont là quelques conséquences sur la santé et ne sont pas des moindres. << En saison pluvieuse, on a des inondations qui créent le développement des moustiques qui peuvent nous transmettre des maladies. Il y a également contamination des eaux souterraines et aussi certaines eaux de surface et ça peut créer des épidémies tels que le choléra>> a déclaré David Ngama, Riverain de la ville de Yaoundé.

Pour d’autres encore le changement climatique n’est pas favorable. Farias Wamba  riverain de la ville de Bertoua déclare <<  cette saison pluvieuse n’est pas adapté pour notre environnement car, elle impacte sur notre santé en provoquant notamment des maladies comme la fièvre typhoïde,  le paludisme et si possible l’hépatite E. Ce phénomène Impact négativement la population>>.

Bien que ce phénomène impact la santé, il faut également souligner qu’il touche l’environnement à travers les inondations qui peuvent détruire la biodiversité, des infrastructures et bien d’autres. Il faut noter que les prévisions climatique misent à disposition par l’observatoire national sur les changements climatiques sont alors des outils indispensables de résilience dans tous les secteurs de développement au Cameroun.

Lutricia Atol

Leave a reply