Lutte contre la trisomie 21 : L’association Triso et Vie devenue Fondation Nathanaël Epée

0
386

Epée Bwamé Yolande, présidente fondatrice de l’association Triso et Vie a annoncé vendredi dernier à Yaoundé au cours d’une cérémonie de remise des kits scolaires aux enfants porteurs de trisomie 21 que ladite association devient Fondation Nathanaël Epée.

Triso et vie a été créé le 21 aout 2020 par Epée Bwamé Yolande, aujourd’hui devenu Fondation Nathanaël Epée.  « Il faut dire qu’on a eu à contacter plusieurs personnes qui selon eux, les associations ne sont pas très crédible sur le plan social, on a dû relever le défi et ça a été validé au niveau de la préfecture » a affirmé Epée Bwame Yolande présidente de la Fondation Nathanaël Epée.

Notons que la Fondation porte le nom du fils de la présidente, Nathanaël qui est âgé de 7ans aujourd’hui et aussi instigateur  du combat. Pour les perspectives à venir, la nouvelle Fondation entend mettre sur pied un centre pour l’intégration professionnelle des personnes porteuses de Trisomie 21 au Cameroun et en Afrique. « Lorsque ces enfants vont à l’école, ils vont plus au niveau du primaire. Lorsqu’ils arrivent à un certain âge, je suis consciente des difficultés des parents, parce qu’ils viennent demander des conseils à mon niveau, d’où le besoin de pouvoir trouver des solutions à ces préoccupations » affirme la présidente de la Fondation Nathanaël Epée.

Rappelons que Triso et Vie a pour siège national au Cameroun à Yaoundé au quartier Emombo en face le foyer culturel du Ndé avec pour slogan ‘’Ma différence, ma force’’. Triso et Vie est ouvert tous les jours si un parent a besoin de conseil. Selon Yolande Epée, Triso et Vie a 8 antennes sur tout l’étendue du territoire national et aujourd’hui se voit mettre sur pied des représentations en Afrique de l’Ouest précisément au Togo et au Bénin.

Histoire de Triso et Vie

Triso et Vie est une association à but non lucrative rassemblant les parents ayants des enfants porteurs de Trisomie 21. Cette association est née de l’histoire de la jeune maman Epee Bwame Huguette Yolande âgée de 25 ans qui enfante son rayon de soleil le nommé Nathanaël. Quelque mois après l’accouchement, elle constate que l’enfant ne grandit pas normalement comme tous les autres bébés. Elle remarque que son rayon de soleil est différent des autres bébés, son corps ne tient pas, les yeux hybrides et toujours très calme, ce qui devenait inquiétant pour elle. En mars 2020, elle conduit son fils dans une formation sanitaire de la place qui lui informe que son enfant est porteur de trisomie 21. Après cette annonce, elle passa des mois dans la tristesse, les pleurs, l’abandon, des injures et rejets de la société ignorante. C’est dans cette optique qu’elle prit la décision de combattre au nom de cet enfant inconscient de son handicap en mettant sur pied l’association avec pour mission de rassembler et sensibiliser tous les parents qui sont restés en retrait.

La trisomie 21 ou syndrome de Down est une anomalie génétique causée par la présence anormale d’un chromosome surnuméraire sur la paire de chromosome 21. Huguette Epee Bwame Yolande déclare dans son discours « la trisomie 21 reste une maladie peu connue, mal comprise et vécue par certains parents comme une fatalité. Au Cameroun, plusieurs croyances populaires ont conduit à une mort précoce pour ces enfants innocents ». La trisomie 21 reste la première cause de déficience intellectuelle. Elle est fréquemment associée à des malformations du cœur, du tube digestif, des troubles de l’audition, des troubles de l’élocution, des troubles visuels et un retard des acquisitions psychomotrices. L’espérance de vie des personnes atteintes de trisomie 21 est estimée à 60 ans. Selon l’association Triso et Vie, il est donc nécessaire de créer un environnement propice à leur épanouissement dans la communauté et à leur insertion professionnelle.

C.E

Leave a reply