Matière plastique : Un danger pour l’environnement

0
640

Dans l’optique de sensibiliser et de lutter contre les matières plastique qui détruisent l’environnement, Greenpeace Afrique a organisé une soirée cinéma au Mboa Hub le 28 juillet dernier sous le thème ‘’The Story of plastics’’.

Le plastique contient des polluants toxiques qui endommagent l’environnement et causent la pollution des sols, de l’eau et de l’air. Le plastique peut mettre des centaines, voire des milliers d’années à se décomposer, de sorte que les dommages causés à l’environnement sont durables. La crise plastique est de plus en plus inquiétante et les solutions qu’on trouve actuellement ne sont pas réellement des solutions durables. « Le problème n’est pas les déchets déversé dans la nature, ni dans la gestion des déchets plastiques, ni le consommateur des produits qui sont dans des emballages plastiques, le problème du plastique usage unique c’est sa production parce qu’il est toxique dès la base, depuis l’extraction du pétrole jusqu’au produit fini qui est le déchet. Il est nuisible et dangereux pour notre santé, pour notre planète et pour nous en tant qu’être humain » a déclaré Ngo Mbog Marie, coordonnatrice des volontaire de Green Peace Afrique au Cameroun.

L’omniprésence du plastique dans notre environnement représente un danger sanitaire pour l’homme. En effet, ce produit est en continuelle interaction avec l’environnement humain et finit par s’infiltrer dans le corps humain, par ingestion, inhalation ou contact direct. Ainsi, de plus en plus de microfibres et microparticules plastiques sont retrouvées dans les tissus humains et le système sanguin. « Il faudrait qu’on réalise que, dès la production du plastique, il y a des personnes qui meurent, il y a des enfants qui naissent avec des maladies simplement parce que leurs parents vivent non loin des usines. Le taux de déchet recyclé est vraiment insignifiant par rapport à la quantité produite parce que les producteurs ne font qu’encourager la production de masse du plastique du coup, tous les efforts de nos petites start-up fournissent au quotidien pour pouvoir réduire les déchets qui sont déjà produit s’avèrent être inutile » affirme la coordonnatrice des volontaire de Green Peace Afrique au Cameroun.

Il est important de prévenir les menaces que les plastiques toxiques font peser sur la santé humaine et l’environnement. « Si un regard particulier n’est pas adressé à cette question, je pense que l’humanité va disparaître sur la planète terre. Pour pouvoir lutter contre ce fléau de déchets plastiques qui en même temps crée des destructions en vies humaines, animales  et dans les mers, il est nécessaire que les politiques publiques puissent prendre en considération la question de la gestion des déchets c’est-à-dire que, les politiques doivent considérés la prise en charge de la production plastique venant des entreprises qui produisent ces plastiques et par rapport à l’introduction voir comment est-ce que cette production entre dans le pays et comment est-ce qu’elle est gérée dans le pays. Les politiques pourront permettre que ce fléau qui est problématique dans notre société actuelle puisse être éradiqué complètement en montrant pointant du doigt directement tous les entreprises qui produisent ces plastiques. Il faut également qu’il y ait beaucoup de sensibilisation, il faut que beaucoup de personnes comprennent qu’il est important que nous sachions que les plastiques constituent un danger pour la santé de l’humanité » affime Ebanakom, analyste politique.

C.E

Leave a reply