Production du Coton : les exportations restent au top 5 au Cameroun

0
143

En 2023, le Cameroun a exporté 127 506 tonnes de coton en fibre pour des recettes totales de 147,9 milliards de FCFA, selon le rapport sur le commerce extérieur du Cameroun, publié par l’Institut national de la statistique (INS), avec une diminution de 21 826 tonnes, soit 14,7% en valeur relative, par rapport à l’année 2022.

Les revenus d’exportation obtenus grâce à ce produit de rente durant l’année 2023 ont également suivi une tendance en baisse, avec une valeur de 155,3 milliards de FCFA au 31 décembre 2022. Selon les calculs de l’organisme chargé de l’élaboration de la statistique officielle au Cameroun, cela entraîne une diminution de 7,4 milliards de FCFA soit -4,8%.

De plus, malgré cette baisse des exportations et des recettes liées, il est possible de constater que le coton brut demeure parmi les 5 principaux produits d’exportation du Cameroun, représentant 4,9 % des parts du marché. Cependant, l’or blanc est largement derrière les hydrocarbures tels que le pétrole brut soit 37,7% ; le gaz naturel liquéfié soit 14,1% ; les fèves de cacao soit 12% et les bois sciés à 6,7%.

La plupart du coton camerounais est exporté vers l’Asie, principalement de sources internes à la Société de développement du coton (Sodecoton), l’unité agro-industrielle qui gère plus de 200 000 producteurs dans les trois régions septentrionales du Cameroun. Depuis de nombreuses années, explique-t-on à la Sodecoton, la Chine est la principale destination du coton camerounais, avec une moyenne de 38 % des exportations. Selon des sources internes à la Sodecoton, l’Empire du Milieu se place ainsi devant d’autres pays comme le Bangladesh, le Vietnam ou encore l’Indonésie.

Pour augmenter ses exportations de coton, la Sodecoton prévoit d’augmenter sa production annuelle en moyenne à 400 000 tonnes (vers 329 021 tonnes lors de la saison 2021-2022) à partir de 2025. Afin d’accomplir cela, l’entreprise a développé de nombreux projets de construction d’unités d’égrenage ces dernières années. Les travaux de construction de la 10e usine d’égrenage de l’entreprise ont commencé en mars 2021, par exemple, dans la localité de Gouna, à proximité de Garoua, dans la région du Nord. Une 11e usine similaire est en cours de construction à Godola, à proximité de Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord.

A.B et Investir au Cameroun

Leave a reply