Lutte contre la prématurité : Les journalistes prêts pour la sensibilisation

0
86

A l’occasion de la célébration du mois de la prématurité, les journalistes ont été sollicités le 7 novembre 2023 au siège de l’UNICEF à Yaoundé pour diffuser des messages dans le but de susciter un intérêt général et une implication effective des acteurs à une meilleure prise en compte de la problématique relative à la prématurité.

Parvenu à la 13ème édition, le Cameroun en collaboration avec le reste du monde célèbrent une fois de plus, du 1er au 30 novembre 2023 le mois de la Prématurité. A cet effet, les hommes des médias nationaux et internationaux ont été sollicités pour diffuser des messages qui pourraient soulever un intérêt général et une inclusion positive des acteurs à une meilleure prise en compte de la problématique relative à tous les secteurs de la société. Le but étant pour ces derniers la diffusion des informations à caractère explicite sur les causes et les conséquences de la Prématurité, informer la population de la nécessité de recourir à des formations sanitaires, afin d’assurer une prise en charge adéquate des cas, véhiculer des informations précises sur les actions gouvernementales dans la lutte contre la Prématurité. Par ailleurs, les professionnels des médias devront également diffuser des messages portant sur les mesures préventives de la Prématurité ainsi que la pratique de la Méthode Mère Kangourou en abrégé MMK qui est la méthode par excellence de prise en charge du nouveau-né prématuré.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une naissance prématurée a lieu avant le terme de la grossesse, qui intervient normalement au bout de la 41ème semaine d’aménorrhée, soit 9 mois et demie à compter de la date des dernières règles. Un enfant est considéré comme prématuré s’il naît avant la 37ème semaine d’aménorrhée (SA), soit 8 mois et demi de grossesse. Il faut déjà rappeler qu’il existe quatre stades de prématurité qui sont entre autres : la prématurité extrême (de la 22ème à la 26ème semaine plus 6 jours), la grande prématurité (de la 27e à la 31ème semaine plus 6 jours), la prématurité modérée (de la 32ème à la 34ème semaine plus 6 jours) et enfin la prématurité tardive (de la 35e à la 36ème semaine plus 6 jours). Les complications des naissances prématurées sont la principale cause de décès des néonatales favorisant ainsi les problèmes auxquels sont confrontés les bébés prématurés.

Néanmoins, donner naissance avant le terme normal ne sera plus un danger. Grâce à la pratique de la Méthode Mère Kangourou. Plusieurs bébés nés avant le 9e mois, période normale pour l’accouchement, auront désormais le droit à la vie au même titre que les nouveaux nés matures.

Joanita Mbana Elong

Leave a reply