Communication en situation d’urgence : La première édition de la COJOSAC éveille la population

0
65

C’était des 26 au 27 Octobre 2023 à l’amphithéâtre 700 de la Faculté de médecine et de sciences biomédicales de l’université de Yaoundé I (FMSB) que s’est tenue la première conférence sur le journalisme et la communication scientifiques en Afrique Centrale (COJOSAC) sous le haut patronage du Ministère de la communication, rassemblant des hommes de médias et des acteurs du système de santé pour discuter sur la manière de communiquer en période de crise.

Un seul thème : Urgences de santé publique en Afrique Centrale : Enjeux, défis et perspectives », à traiter sur deux jours et autour de quatre sessions plénières meublées par des ateliers divers tous relatifs aux questions de santé publique. Telle est la lourde tâche que s’est chargée d’effectuer l’Association des Journalistes scientifiques et communicateurs pour la promotion de la santé (AJC Pro santé) en organisant cette première conférence au sein de l’amphi 700 de la Faculté et en conviant des acteurs du système de santé, des hommes de médias professionnels et des étudiants en formation à l’instar de ceux de l’Institut universitaire SIANTOU (IUS) qui ont été présents. Il a s’agit entre autres du représentant du ministre de la Communication, de la représentante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de la représentante du ministre de la Santé publique, des experts en communication à l’OMS, en fact cheking-Breakthrough Action, Impact Santé Afrique (ISA), du coordonnateur académique du département de l’information et de la communication à l’IUS, Dr Benjamin Nyoum, le coordonnateur santé du Comité International de la croix rouge (CICR), Aly OUATTARA, le sous directeur de la santé mentale au MINSANTE, Dr Laure MENGUENE, pour n’en citer que ceux-ci car, ils en sont une pléthore. Tous ces intervenants ou exposants, avaient des ateliers ayant trait à la nécessité de communiquer en période d’urgence , aux méthodes d’écriture d’un article plutôt utile que vendable à bonnes informations, des stratégies de communication sans qu’on ait des conflits avec la population, les plans de réponses aux urgences de santé, la promotion de la diffusion d’informations positives pour ne pas porter atteinte à la santé mentale de tout individu appartenant à un groupe donné.

Nomination des lauréats

En l’occasion de cette conférence, l’envie de remercier et de gratifier douze meilleurs Journalistes qui se battent pour diffuser l’information vérifiée et vérifiable dans leurs différents supports médiatiques a élu domicile. C’est ainsi qu’en fonction des catégories à savoir la télévision, la radiodiffusion, la presse écrite et la presse en ligne, ces derniers ont été primés et récompensés financièrement à hauteur de  200000 à 100000 FCFA. Dans le même sillage, toute personne ayant pris part à cette première édition de la COJOSAC a reçu une attestation de participation à la conférence, un sac et un bloc note de l’AJC Pro santé.

Un nouveau bureau national à l’AJC pro santé

Cette séance également était un lieu pour l’assemblée générale de procéder à l’élection du nouveau bureau national de l’AJC-Pro santé comptant pour trois ans. Joseph Mbeng Boum, Président de l’AJC-Pro santé par son allocution de fin a fait le vœu de redynamiser les métiers de journalistes et de communicateurs, en insérant le journalisme scientifique dans les écoles de formation et universités dès la rentrée prochaine. « Je formule le vœu qu’à la prochaine rentrée académique une spécialisation en journalisme scientifique soit présente dans les écoles car, les journalistes ont besoin d’être motivés, ils ont besoin d’être encouragés », a-t-il affirmé. Dans l’attente d’un vœu exaucé, tous les hommes de médias sont incités à la mise en pratique des enseignements reçus lors de cette séance de deux jours, très enrichissante.

SOPPI EYENGA

Leave a reply