Conflit sur la Gestion des forêts : Le Minfof met en place un code national de conduite pour les éco-gardes

0
78

Ce code national de conduite pour les éco-gardes arrive au moment où les conflits entre le Ministère en charge des Forêts et de la Faune (MINFOF) et les parties prenantes deviennent dégradants.

Selon le rapport du Fonds mondial pour la nature (WWF) publié par la Comifac le 1er  avril 2024, cette initiative historique vise à rationaliser les activités des éco-gardes dans toutes les zones protégées du Cameroun, en garantissant l’uniformité, le professionnalisme et le respect des normes éthiques. Notons que le nouveau code a été signé jeudi 28 mars 2024 à Yaoundé au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre des Forêts et de la Faune Jules Doret NDONGO.

Il est à noter que les éco-gardes et le personnel forestier qui travaillent au sein des Services de conservation jouent un rôle important dans la préservation des points chauds de la biodiversité du pays. Toutefois, l’absence d’un code normalisé régissant leur conduite a souvent entraîné des conflits avec les communautés locales, les groupes autochtones et les opérateurs privés opérant dans et autour de ces zones protégées.

Le nouveau code de conduite met en exergue le comportement éthique, le respect des droits de l’homme, la gestion participative et la protection des droits des peuples autochtones. Il souligne également l’importance de défendre les droits de l’homme et l’intégrité professionnelle lors des patrouilles, de la surveillance et des activités d’application de la loi dans les zones protégées. En outre, le code de conduite souligne l’importance de la surveillance écologique, de la limitation de l’accès aux zones de protection intégrales et de la conduite d’opérations de répression pour lutter efficacement contre le braconnage et le trafic illégal d’espèces sauvages.

Dans un souci de renforcer les efforts de conservation et d’atténuer les conflits entre les parties prenantes, l’élaboration du Code national de conduite pour les éco-gardes a été facilitée par l’assistance technique du Fonds mondial pour la nature (WWF) et la collaboration avec divers ministères, organismes de conservation et conservateurs de parcs. Le Minfof exprime sa gratitude à toutes les parties prenantes pour leur contribution à cette initiative.

AB et Comifac

Leave a reply