Cuivre de Glencore: La production augmente de 11 % en RDC

0
89

Grâce à l’amélioration de sa politique de gestion autour des contraintes géotechniques, les activités du site minier de Mutanda en République démocratique du Congo, détenue et exploitée par la multinationale anglo-suisse ont dominé la production de cuivre et de cobalt de Glencore, malgré un recul de 13 700 tonnes (-5%) en glissement annuel.
Le géant anglo-suisse Glencore vient de rendre copie de son rapport de production pour le compte du premier trimestre 2023. Dans sa branche métaux et minéraux, l’on apprend que la mine de Mutanda (mine à ciel ouvert de cuivre et de cobalt située dans la province de Katanga, au sud-est de la République démocratique du Congo) a dominé l’activité du Trader entre janvier et mars 2023. D’après le rapport, la production de cuivre à Mutanda à cette période a connu une hausse de 11 % en valeur relative et 6 200 tonnes en valeur absolue pour se situer à 61 800 tonnes contre 55 600 tonnes produites il y a un an.
Grâce à l’amélioration de sa politique de gestion autour des contraintes géotechniques, les activités du site minier de Mutanda en République démocratique du Congo, détenue et exploitée par la multinationale anglo-suisse ont dominé la production de cuivre et de cobalt de Glencore, malgré un recul de 13 700 tonnes (-5%) en glissement annuel.
Le géant anglo-suisse Glencore vient de rendre copie de son rapport de production pour le compte du premier trimestre 2023. Dans sa branche métaux et minéraux, l’on apprend que la mine de Mutanda (mine à ciel ouvert de cuivre et de cobalt située dans la province de Katanga, au sud-est de la République démocratique du Congo) a dominé l’activité du Trader entre janvier et mars 2023. D’après le rapport, la production de cuivre à Mutanda à cette période a connu une hausse de 11 % en valeur relative et 6 200 tonnes en valeur absolue pour se situer à 61 800 tonnes contre 55 600 tonnes produites il y a un an.
De son côté, la production de cobalt dans ce champ minier a également bondi de 11 % (1 000 tonnes). Elle franchit ainsi la barre de 9 000 tonnes pour s’estimer à 9 800 tonnes au 1er trimestre 2023. Cette performance reflète ainsi l’amélioration de la politique de gestion autour des contraintes géotechniques du site minier de Mutanda, apprend-on du rapport. « La production du premier trimestre a été globalement conforme à nos attentes, compte tenu des changements de portefeuille et des conditions, y compris les cessions / fermetures de certaines mines de zinc et de plomb dans les Amériques en 2022. Production en année pleine les prévisions sont inchangées par rapport à celles présentées lors de la présentation aux investisseurs de Glencore en décembre 2022 », s’est réjoui Gary Nagle, le président-directeur général de Glencore.
Toutefois, l’on note une chute de 5% de la production de cuivre au sein du géant suisse. Elle se situe désormais à 244 100 tonnes contre 257 800 tonnes au 1er trimestre 2022 soit une baisse de 13 700 tonnes en glissement annuel. Eu égard au rapport, cet amoindrissement est « en grande partie en raison des teneurs inférieures prévues en ligne avec le phasage de la fosse à Collahuasi (4e plus grande mine de cuivre au monde, elle est située dans la région de Tarapacá au Chili) et les retards liés aux conditions météorologiques défavorables à Antamina (mine extrayant notamment du cuivre et du zinc située dans la région d’Ancash au Pérou).
Pour rappel, la République démocratique du Congo a produit près de 2 millions de tonnes de cuivre en 2021, pour des exportations culminant à 1,7 million de tonnes. Cette performance est en hausse de près de 400 mille tonnes par rapport à 2020 où un volume de 1,5 million de tonnes de cuivre avait été produit contre 1,4 million de tonnes en 2019. Au ministère congolais des Mines, l’on indique que ce volume de production est justifié par la bonne tenue du cours moyen annuel officiel du cuivre au London Metal exchange (bourse de Londres). Une situation qui a généré au pays des revenus de l’ordre de 16,739 milliards de dollars.
Source : EcoMatin

Leave a reply