Ecoles de formation en Santé : Le Ministre de la santé s’assure de la reprise des cours

1
70

Le Ministre de la santé publique  Dr Manaouda Malachie a fait une excursion dans les écoles de formation en Santé dans la matinée du mardi 31 octobre 2023 pour se rassurer du sérieux des différents acteurs face aux mesures prisent.

La rentrée académique a bel et bien eu lieu le lundi 30 octobre 2023 dans les établissements de formations des personnels de santé du Cameroun. Le Minsanté a été sur le terrain le mardi 31 octobre 2023 pour ainsi être témoin du sérieux des différents acteurs. La visite commence avec l’Institut Saint Christophe de Nkoabang situé à l’est de la ville de Yaoundé. Le site est construit sur environ 2000 m2, avec dans son enceinte trois établissements notamment l’Institut de formation professionnelle des sciences de la Santé (IFPSSC) sous la tutelle du MINFOF, l’Institut des sciences de la Santé saint Christophe (ISSSC) sous la tutelle du MINESANTE et enfin l’Ecole Supérieure des Sciences de la Sante du Cameroun (ISSAC) sous la tutelle du MINESUP. Apres trois ans d’existence l’institution privée dirigée par Kevin KOUAKAM procède à la certification de la première cuvée des IDE (infirmiers diplômés d’Etat).

La visite s’est poursuivie sur le site de l’Hôpital Central de Yaoundé où deux établissements sont opérationnels depuis plusieurs années. Le ministre de la Sante publique poursuit sa visite à l’école des infirmiers où il rencontre les responsables de l’école, des techniciens Medico-sanitaires du génie sanitaire de Yaoundé sous la conduite de son directeur MTSA VARA Joseph. La deuxième escale de la visite est à l’école des infirmiers spécialisés, opticiens réfractionnistes et des sages-femmes (EIS-OPR-SF) de Yaoundé. La visite se termine à l’EIS-OPR-SF où le directeur Alfred MBENDE fait savoir que les filières sont disponibles tant pour les anciens étudiants ayant déjà fait leur rentrée académique, que pour les nouveaux dont 300 sont d’ailleurs attendus pour remplir la capacité de l’école. Les formations sont faites en santé mentale, en anesthésie, ophtalmologie et en réanimation.

Notons que la visite du Ministre de la Sante publique a permis de mesurer le degré d’engagement et d’implication de tous en échangeant avec étudiants et enseignants pour un résultat parfait et satisfaisant. Rappelons que les problèmes de Santé au Cameroun ont besoin de réels experts sortis de ces écoles et qui devrons sans doute améliorer la qualité des soins et services de santé dans les formations sanitaires.

 Sandrine AKOA OWONA

1 comment

Leave a reply