Journée mondiale de la vue : Vers la réduction de la prévalence du trachome à 5% au Cameroun

0
78

À l’occasion de la journée mondiale de la vue célébrée le 12 Octobre 2023, le Ministère de la Santé Publique a accéléré l’élimination du trachome d’ici 2027 en fournissant à la population des interventions intégrées et transversales de qualité pour la prévention, la prise en charge et la surveillance.

Ramener la prévalence du trachome actif (TF) en dessous de 5 % au Cameroun et réduire le taux du Triachiasis Trachomateux (TT) en dessous de 0,2 %, telles sont les recommandations élaborées par le Cameroun les 11 et 12 Octobre 2023 à Yaoundé. Rappelons que le trachome est une maladie infectieuse de l’œil due à une bactérie appelée Chlamidya Tachomatis, responsable de cécité ou déficience visuelle. C’est dans cette optique que le ministre de la Santé publique du Cameroun a jugé nécessaire d’organiser une double cérémonie afin de mettre l’emphase sur cette maladie. Ce qui entre autre justifie l’adoption du plan stratégique d’élimination nationale du trachome.

L’ambition du Cameroun est d’accélérer l’élimination de la maladie en fournissant à la population, des interventions intégrées et transversales de qualité pour la prévention, prise en charge et surveillance du trachome d’ici 2027.

L’inspecteur Général des services Médicaux et paramédicaux (IGSMP), Dr ZOA NANGA Yves Mathieu, au nom du Minsanté a rappelé les efforts fournis par le gouvernement Camerounais à travers la formation d’infirmiers et d’opticiens réfractionnistes chaque année ; la prise en charge des maladies oculaires cécitantes ; le renforcement et la réhabilitation des plateaux techniques qui permettent que près de 20 000 habitants recouvrent la vue à la suite de l’opération de la contracte en sont quelques exemples. Il convient tout de même de souligner que malgré cela le danger est loin d’être écarté. Il est donc judicieux de préciser que la double cérémonie s’est déroulée en présence des représentants bi et multilatéraux, des responsables des organisations confessionnelles et du coordonnateur du programme national de lutte contre la cécité.

Sandrine AKOA OWONA

Leave a reply