Energie électrique : La Banque mondiale promet d’octroyer 184 milliards de FCFA au Cameroun

0
132

Autour d’un dialogue, la Banque mondiale a promis d’accompagner l’implémentation du plan de redressement du secteur de l’électricité au Cameroun le 8 juin dernier à Yaoundé, grâce à un financement d’un montant de 184 milliards de FCFA.

Au cours des travaux, le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba a précisé que ce financement entre en droite ligne avec l’amélioration des capacités de transit. « Ces fonds serviront entre autres à l’amélioration des capacités de transit, à la construction de nouveaux postes et lignes de transport pour alimenter les industries », a-t-il précisé.

Ce financement promis par la Banque mondiale représente 43,8% de l’enveloppe de 420 milliards de FCFA recherchée par l’État du Cameroun, pour déployer le plan de redressement du secteur de l’électricité sur la période 2023-2030. Notons que ce plan a été monté par le ministère de l’Eau et de l’Énergie et adopté en février 2023 par le gouvernement.

Le Cameroun a actuellement autour de 1652 mégawatts de production énergétique, veut en effet atteindre 5000 mégawatts à l’horizon 2030. Selon le ministère de l’Économie, le plan de redressement du secteur de l’électricité est en droite ligne des ambitions du gouvernement.

Pour le Minepat, le plan est axé sur sept points, dont l’un des principaux est la recherche de l’équilibre financier et l’amélioration du mix énergétique. À travers notamment le développement du solaire, précise-t-on au ministère de l’Eau et de l’Énergie.

Prévu pour couvrir la période 2023-2030, ce Plan de redressement est axé sur 7 points dont l’un des principaux est la recherche de l’équilibre financier et l’amélioration du mix énergétique. Jusqu’ici, plusieurs obstacles jonchent le chemin de l’amélioration de la distribution de l’énergie au Cameroun, le mix énergétique étant encore dominé par les combustibles fossiles, les difficultés liées à la mobilisation des financements, des pertes enregistrées dans la distribution. Autant de difficultés qui ont emmené le Gouvernement et ses Partenaires Technique et Financiers, à mettre sur pied un plan d’urgence afin de capitaliser le barrage de Nachtigal qui est une véritable opportunité.

C.E

Leave a reply