Journée Internationale de la Femme : La prise en compte des questions de Genre en discussion

0
37

Le Bureau de l’Entité des Nations Unies pour l’Egalité des Sexes et l’Autonomisation des Femmes (ONU Femmes) au Cameroun a organisé le 7 mars dernier une séance de partage d’expérience sous le thème « Investir dans les femmes, accélérer le rythme ».

Echanger sur la prise en compte des questions de Genre dans les interventions des différentes agences du Système des Nations Unies au Cameroun. Tel était le sujet de discussion qui a réuni plusieurs experts notamment des Nations Unis et des membres du gouvernement à la veille de la journée internationale de la femme au siège d’Onu Femmes Cameroun ce 7 mars. « Permettez-moi donc de saluer l’engagement du gouvernement du Cameroun qui a plusieurs niveaux nous montre son engagement à travers la prise en charge des politiques nationales en direction des femmes à travers l’intégration de la dimension genre dans les budgets et dans les politiques avec l’appui également du système des Nations Unies » a déclaré Marie Pierre Racky Chaupin, représentante résidente d’Onu Femmes Cameroun lors de son discours.

Notons que les dirigeants du monde entier ont l’occasion d’élaborer des conclusions concertées, concrètes, et progressives qui reflètent le besoin crucial de financer l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et les organisations de femmes. « Le 8 mars est destiné à faire le bilan et commémorer les réalisations à tous les niveaux à la fois économiques, sociales et culturelles en faveur des droits des femmes. C’est aussi une journée de sensibilisation à travers le monde pour un monde beaucoup plus juste et équitable pour les femmes et les filles » affirme la représentante résidente d’Onu Femmes Cameroun.

Rappelons que le thème qui a choisi a été choisi cette année par le système des Nations Unies est « Investir en faveur des femmes accélérer le rythme ».  ONU Femmes appelle également les États membres de la Commission de la condition de la femme, qui débutera à New York le 11 mars 2024, à soutenir leurs engagements vis-à-vis de l’égalité des sexes avec des ressources. « C’est donc associé à ce thème prioritaire que la 68e session de la Commission sur la Condition de la femme la CSW va se tenir à New York à partir donc de la semaine prochaine. L’autonomisation des femmes et des filles et accélérer les politiques et les financements en faveur de l’autonomisation des femmes et de l’égalité de genre » affirme Racky Chaupin.

Albert BOMBA

Leave a reply