Saison sèche : La population de Yaoundé dans l’inconfort

0
247

Depuis quelques jours, la saison pluvieuse  a plié bagage passant le bâton de témoin à la saison sèche dans la cité capitale du Cameroun. La foule indignée, ne cesse dès lors de ménager longs efforts pour y faire face avec fermeté.

La saison sèche monte au créneau dans la capitale politique du Cameroun ! Après une période de précipitations paraissant infinie, c’est désormais au sol aride, soleil prêtant à confusion et au vent glacial de prendre le relai de commande. Ce nouveau climat régnant, plonge la population dans un désarroi total qui le taxe d’avoir un problème personnel avec elle. « Le comble avec la saison sèche est que l’on ne parvient pas à esquiver la poussière. Les maladies telles que le rhume, la toux et la grippe peuvent s’auto-applaudir car elles nous tiennent à présent à leur merci. Ce climat ne m’arrange pas du tout », s’offusque Yvana MEYANGA, étudiante en niveau 2 communication des organisations. Camilla Alima, habitante du quartier Ekounou renchérit en disant « Je suis déjà préparée à tout. Jamais sans mon pull-over, mes chaussettes et mon chapeau. La saison ci n’est l’amie de personne. Vaux mieux se mettre à l’abri ». A dire qu’on ne se sent jamais à l’aise dans le pays des lions indomptables avec le début d’une saison nouvelle.

Pendant que certains matérialisent leur mécontentement suite à la survenue récente de la saison sèche, d’autres par contre ont déjà un plan de contre-attaque. Michelin Essono, commerçant et père de famille déroule sa riposte. « Il faut déjà dire que cette saison sèche survenue de façon abracadabrante ne nous rend pas la tâche facile dans quelque domaine que ce soit. Pour les enfants qui sortent tôt pour l’école, manteaux et pull-over tiennent incontestablement d’existence. Quant à mon commerce de beignets, j’ai dû augmenter le niveau du pose marchandise pour éviter que la poussière ne s’y ingère comme une poussière de fée notamment sur les beignets ». Phénomène pourtant connu de tous, il faut dire à la population que la saison sèche est juste arrivée avec de légères variantes auxquelles il faudra tenir tête. Tout semble tout de même indiquer que le meilleur agent pour faire face à la saison sèche au Cameroun est l’accoutrement du Père-Noël.

SOPPI EYENGA

Leave a reply