Eau non facturée : Le CAMWATER enregistre 37 milliards de pertes chaque année

0
30

C’est ce qui ressort du colloque international sur la gestion des sociétés d’eau, tenu du 26 au 27 janvier 2023, à Yaoundé sous le thème : « viabilité financière des sociétés d’eau en Afrique : maîtrise des pertes techniques, commerciales et des fraudes sur le réseau d’eau potable ».

L’eau c’est la vie, le dit-on couramment. Au Cameroun, la CAMWATER est la société chargée de la distribution de l’eau potable. Seulement, chaque année, la société enregistre d’énormes pertes, entraînant ainsi, le ralentissement de l’atteinte de ses objectifs. Face à cela, le ministère de l’Eau et de l’Energie à travers ladite structure, a organisé un colloque afin de débattre et de trouver des axes stratégiques pour réduire de façon considérable les pertes d’eau enregistrées chaque année. Le vendredi, 27 janvier 2023 à l’hôtel Hilton à Yaoundé qui accueille les 50 participants environ, venus du Tchad, du Gabon, du Congo, du Burundi, de Sao Tomé-et-principe et de la Guinée équatoriale pour ne citer que ceux-là.  Au terme des travaux qui ont débuté le 25 janvier, il en ressort que les eaux non facturées sont un enjeu environnemental, financier et social des sociétés d’eau en Afrique ; la sécurité de l’eau est un facteur clé du développement socio politique et économique de l’Afrique et la réduction des eaux non facturée en vue de l’amélioration significative de l’accès à l’eau potable dans les pays africains est un objectif atteignable.

« Par ailleurs, le  partage de bonne pratique en la matière, le management des transitions et la mise à profit des nouvelles technologies sont un atout pour y parvenir. L’Association africaine de l’eau à travers son expertise, ses possibilités et son ouverture au monde, reste un instrument indispensable pour l’accompagnement de ses structures membres vers la réalisation de leurs objectifs », indique Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Energie. En sus, plusieurs recommandations ont également été fait sur le plan juridique, institutionnel, technique, managérial et financier comme outil et rudiments nécessaires à la maîtrise des eaux non facturées et contribuer par la même occasion à la viabilité financière des sociétés d’eau en Afrique.

Selon le ministre de l’Eau et de l’énergie, la mise en œuvre de toutes ces recommandations qui convergent vers l’amélioration du service public d’eau potable en Afrique et particulièrement au Cameroun, permettra de migrer vers l’atteinte des objectifs de la stratégie nationale de développement du Cameroun à l’horizon 2030. « J’engage monsieur le Directeur général de la CAMWATER à continuer d’implémenter avec toute la hardiesse et le tact dont il est capable, les mesures de lutte contre les pertes dues aux eaux non facturées. Pour ma part, je vous rassure comme par le passé, du soutien total, du gouvernement et de mon engagement à contribuer activement à relever les défis de notre sous-secteur », conclut le MINEE.

Rendement de distribution

En rappel, La Cameroon water utilitiees corporation (CAMWATER) est l’entreprise publique chargée de la production, de la distribution et de la commercialisation de l’eau potable dans le pays.  Sur une capacité installée de 854 590 m3/j, sa capacité opérationnelle est de 686 456 m3/j pour un rendement de distribution de 47% avec un taux de pertes techniques et commerciales de 53%. Autrement dit, sur 100 000 m3 d’eau produite, la CAMWATER ne facture que 47 000 m3. Le reste de la production se perd sur le réseau et donc n’est pas comptabilisée dans les recettes de l’entreprise. Globalement, l’entreprise enregistre une perte en volume d’eau de près de 100 millions m3, soit environ 37 milliards de FCFA. C’est l’ampleur de cette situation qui a conduit le gouvernement camerounais à instruire à la CAMWATER de procéder à la recherche de l’équilibre financier du secteur tout en mettant l’accent sur la rationalisation des charges et l’optimisation des recettes simples de la structure, à travers l’élargissement de la clientèle et l’amélioration du rendement de distribution.

Divine KANANYET

Leave a reply