Journée internationale du cancer de l’enfant : Tous les enfants peuvent être guéris

0
556

Le représentant du Ministre de la santé Boukar Kello a présidé la réunion de lutte contre le cancer de l’enfant à Yaoundé le 15 février 2024. Ceci était à l’occasion de la 23ème édition de la journée internationale de lutte contre le cancer de l’enfant.

Améliorer les conditions de traitement et le diagnostic du cancer chez l’enfant, tel était l’objectif de la rencontre qui a eu à Yaoundé lors de la célébration de la Journée internationale du cancer de l’enfant ce 15 février 2023. Selon Pr Blaise Nkegoum, secrétaire permanent de lutte contre le cancer au Minsanté, le cancer existe et on peut le soigner soit par la chimiothérapie ou voie chirurgicale. « Il est question de sensibiliser les populations sur l’existence de cette maladie chez l’enfant et surtout sur la possibilité de guérison car n’oublions pas comme on le disait tantôt, les cancers des enfants sont parmi les cancers les plus faciles à guérir et les enfants que nous allons guérir, vont vivre longtemps et ils vont témoigner de l’efficacité des traitements. Certain peuvent être guéri par la chimiothérapie, c’est un mot que beaucoup n’aime pas entendre mais c’est un traitement comme les autres malgré quelques fait indésirables qui peuvent être gérer par des médicaments déjà disponibles et d’autres peuvent être guéri par voie chirurgicale » affirme-t-il.

La journée internationale du cancer de l’enfant est organisée chaque année le 15 février depuis son lancement en 2002. Son objectif est d’informer et de sensibiliser le grand public aux cancers de l’enfant ainsi que de récolter des dons pour la recherche sur les cancers de l’enfant. « Cette journée que nous commémorons aujourd’hui est la 23ème journée internationale de lutte contre le cancer de l’enfant. C’est une lutte qui se fait avec tous les pays sur la plate-forme internationale. Ce qui faut rajouter c’est qu’en cette journée, c’était un point de pouvoir réunir tous les experts, les partis prenantes et les partenaires afin que nous puissions présenter, ce qui a été fait dans les cancer Pédiatriques et présenté les défis et les points prioritaires sur lesquels nous devons nous baser pour pouvoir réduire ce mauvais résultat que nous avons qui est 30% des enfants qui ont le cancer survivent. Et nous voulons au moins que près de 80% des enfants qui ont le cancer survivent au Cameroun » affirme Dr Zeh Kakanou Chef de division de la coopération  au Minsanté.

« Il a été recommandé par le représentant du ministre de la Santé Boukar Kelle qu’il y ait une stratégie nationale de lutte contre les cancers Pédiatriques et qui permettra de rassembler toutes les parties prenantes et les partenaires afin de pouvoir améliorer ce taux de survie. Par ailleurs, il sera mis en place un réseau pour améliorer cette qualité de prise en charge. Il y a certaines formation sanitaire qui ont été sélectionné d’où les informations ultérieure nous seront données » a-t-elle ajouté.

Albert BOMBA

Leave a reply