Produit pétrolier : Gulfin met sur le marché des bons de carburant

0
115

Le 11 juin 2024 à Douala, le distributeur de produits pétroliers Gulfin, filiale de Gulfcam SAS a officiellement lancé son service de coupons de carburant. Selon les dirigeants de cette entreprise pétrolière, ce service devrait permettre aux clients de mieux gérer leurs dépenses de carburant.

La concurrence entre les distributeurs de produits pétroliers sera plus difficile en raison de l’arrivée de Gulfin sur ce marché. Ces opérateurs sont présents sur le marché des bons de carburant depuis plusieurs années et ont tous pour client principal les administrations publiques. « Gulfcam rentre dans ce segment de coupons de carburant pour apporter une solution efficiente à tous ses clients. Cependant, notre cœur de cible, ce sont principalement les administrations publiques, qui sont confrontées à des défis liés à la gestion de leurs dépenses en carburant », confie Perrial Jean Nyodog, président du directoire de Gulfcam.

Notons que les coûts du carburant et des lubrifiants sont toujours évalués en milliards de FCFA dans le budget de l’État du Cameroun. Certaines années, ces dépenses augmentent souvent malgré les critiques envers le train de vie onéreux de l’État. Par exemple, les coûts du carburant et de lubrifiants des administrations publiques sont passés de 31 milliards de FCFA en 2020 à 35 milliards de FCFA en 2021, soit une augmentation annuelle de 4 milliards de FCFA.

Le gouvernement s’emploie depuis des années à réduire les dépenses en carburants et autres lubrifiants dans un contexte de recherche constante de financements pour réaliser les projets de développement dans le pays, malgré des critiques. « Faisant suite au message du chef de l’État à la nation le 31 décembre 2023, et dans le prolongement de ses directives antérieures relatives à l’objet repris en marge, j’ai l’honneur de vous réitérer ses très hautes instructions prescrivant aux chefs de départements ministériels et aux gestionnaires de crédit de toutes les autres entités publiques, de limiter substantiellement la création des comités/groupes de travail et les dépenses y afférentes, les missions à l’étranger ainsi que les achats de véhicules de fonction et les dépenses de carburant », lit-on par exemple dans une note adressée le 4 janvier 2024 par Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général de la présidence de la République, à Magloire Séraphin Fouda, le secrétaire général des services du Premier ministre.

A.B et Investir Au Cameroun

Leave a reply