Téléphonie mobile : Les investissements retardent au Cameroun

0
100

Depuis plusieurs semaines, il est quasiment impossible de réussir un coup de fil sur son téléphone portable, dès la première tentative. Il faut s’y prendre à plusieurs reprises pour espérer avoir son correspondant. Mieux, il est courant que la communication devienne inaudible, obligeant l’appelant à relancer l’appel. D’autres clients des opérateurs de mobile se plaignent des recharges via les services Mobile Money, qui ne sont pas pris en compte, obligeant les clients à faire des réclamations.

Le phénomène, qui dure depuis plusieurs mois, semble s’être aggravé ces dernières semaines. Pour l’heure, les opérateurs de mobile en activité dans le pays n’ont pas officiellement communiqué sur les causes de ces désagréments, qui surviennent après des promesses d’investissements faites au gouvernement par ces derniers, en vue de l’amélioration de leur qualité de service.

En effet, l’on se souvient qu’au mois de février 2023, l’Agence de régulation des télécommunications (ART) a annoncé des contrôles de performance des réseaux de téléphonie mobile auprès des opérateurs concessionnaires. « Les résultats de ces contrôles devraient engendrer des sanctions prévues par la réglementation en vigueur, à savoir : les sanctions pécuniaires, la proposition de la réduction de la durée de la concession, la proposition de retrait de la concession », avait prévenu le DG de l’ART dans un communiqué publié le 13 février 2023.

Dans le même document, Philémon Zo’o Zame révèle avoir servi 13 mises en demeure assorties d’un délai pour la mise en œuvre de mesures correctives, aux opérateurs Orange, MTN, Viettel (qui exerce dans le pays sous la marque commerciale Nexttel) et Camtel. C’était au terme de contrôles de performance des réseaux effectués au 2e semestre 2022. Pour ne pas avoir à subir les foudres du régulateur, qui leur avait déjà infligé des pénalités de 3,5 milliards en 2019 (6 milliards de FCFA de pénalités ont de nouveau été infligées à MTN, Orange, Camtel et Nexttel en mai 2023, NDLR), ainsi que les grincements de dents des abonnés sur leur mauvaise qualité de service, MTN, Orange et Camtel ont pris, en décembre 2022, l’engagement de réaliser des investissements cumulés d’un montant de 156 milliards de FCFA au Cameroun en 2023.

Cependant, avait souligné le DG d’Orange Cameroun le 31 janvier 2023 à Yaoundé, au cours d’une réunion de concertation avec les responsables de l’ART, malgré les investissements annoncés par les opérateurs, la qualité de service ne sera pas toujours au rendez-vous sans une véritable synergie entre les différents acteurs du secteur des télécoms du pays. « Il y a des points sur lesquels Orange Cameroun doit travailler collectivement avec les autres opérateurs. Parfois, notamment sur des questions de transmission par fibre optique, nous dépendons d’autres opérateurs. D’où la nécessité de se mettre ensemble pour améliorer la qualité », avait souligné Patrick Benon.

Source : Investir Au Cameroun

Leave a reply