Communication électronique : Cap sur l’amélioration de la qualité de service au Cameroun

0
225

Le Ministre des Postes et Télécommunications a présidé le 27 avril dernier une concertation sectorielle avec le Régulateur et les différents opérateurs de téléphonie mobile Camtel, MTN et Orange Cameroun

Ladite concertation a porté sur la qualité de services au Cameroun et la protection des consommateurs. Reconnaissant les efforts réalisés par les opérateurs pour honorer leurs engagements, le Ministre des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Likeng a relevé pour qu’à date, les consommateurs finaux n’avaient pas toujours pas une perception positive de la qualité de service. Afin de trouver des solutions durables à cette situation, il était opportun d’examiner les progrès accomplis à date pour l’amélioration de la qualité de service dans les réseaux respectifs (investissement, couverture réseau, tarification) des opérateurs et les difficultés rencontrées, ainsi que les solutions pérennes et effectives à court terme pour pallier ces défaillances.

Au cours de cette concertation, plusieurs résolutions ont été prises. Pour ce qui est des opérateurs, les mécanismes de remboursement du crédit data non consommé seront mis en place pour qu’il soit systématiquement restitué en cas d’indisponibilité du réseau. La mise en œuvre dudit mécanisme prendra effet dans un délai de deux semaines maximum ; le consommateur sera systématiquement informé du débit montant et descendant correspondant au forfait data souscrit ; le consommateur aura à sa disposition un outil comparatif des tarifs des offres, de la couverture et de la performance du réseau pour chaque opérateur ; les consommateurs seront sensibilisés par les opérateurs aux usages des services de communications électroniques multiples de leur portefeuille ; la modernisation, la promotion et la vulgarisation du parcours de réclamation et des plaintes des usagers seront pris en considération.

En ce qui concerne le régulateur, il sera question de veiller à la mise en œuvre des recommandations de l’audit des communications électroniques réalisé sur très hautes prescriptions du Chef de l’Etat ; veiller au strict respect du cahiers de charges par les opérateurs ; sanctionner systématiquement et ce, conformément aux dispositions légales, tout manquement des opérateurs ; la mise en œuvre efficace du parcours de réclamation et des plaintes des usagers, conformément à la réglementation en vigueur.

Pour ce qui est de la baisse des tarifs, l’accélération par le régulateur de la réorganisation en cours, du marché des communications électroniques, en vue de la structuration des coûts du marché de gros et de celle du marché de détail, dans la perspective d’orienter effectivement les tarifs vers les coûts réels. Ce qui a pour but de stimuler une concurrence entre les opérateurs, et de conduire à des tarifs plus compétitifs pour les consommateurs.

Le Ministre des postes et télécommunication a rassuré que les pouvoirs publics demeureront toujours aux cotés des populations pour que celles-ci continuent de bénéficier d’un accès fiable, équitable et abordable aux services de communication électroniques que ce soit internet ou de la téléphonie en générale.

Cameron EDOA

Leave a reply