Journée mondiale sans tabac 2024 : protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac

0
35

Le 31 mai est célébrée la Journée mondiale sans tabac. Cette année encore, l’OMS et des défenseurs de la santé publique du monde entier se réuniront pour sensibiliser la population aux influences néfastes de l’industrie du tabac sur les jeunes. 

Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac

Ce thème de la Journée mondiale sans tabac 2024 est un plaidoyer pour que l’on arrête de cibler la jeunesse avec des produits du tabac nocifs. Les jeunes, les décideurs politiques et les défenseurs de la lutte antitabac du monde entier se voient ainsi proposer un forum pour discuter de ce problème et exhorter les pouvoirs publics à adopter des politiques qui protègent les jeunes contre les pratiques manipulatrices de l’industrie du tabac et des industries connexes. Bien que le tabagisme ait diminué au fil des ans grâce aux efforts phénoménaux déployés par les acteurs de la lutte antitabac, la protection de ces groupes vulnérables nécessite davantage d’efforts.

À l’échelle mondiale, selon des données de 2022, au moins 37 millions de jeunes gens de 13 à 15 ans consomment l’une ou l’autre forme de tabac. Dans la Région européenne de l’OMS, 11,5 % des garçons et 10,1 % des filles de 13 à 15 ans consomment du tabac (4 millions).

Pourquoi l’industrie du tabac cible les jeunes

Pour continuer à engranger des milliards de dollars de recettes, l’industrie du tabac doit remplacer les millions de clients qui meurent et ceux qui arrêtent de fumer chaque année. Afin d’atteindre cet objectif, elle s’efforce d’instaurer un environnement propice à l’adoption de ses produits par la nouvelle génération, dans lequel, notamment, une réglementation laxiste permet de garantir que ses produits sont disponibles, à un coût abordable. L’industrie du tabac met également au point des produits et des tactiques publicitaires qui attirent les enfants et les adolescents, approchés par le biais des médias sociaux et des plateformes de streaming.

Les produits tels que les cigarettes électroniques et les sachets de nicotine gagnent en popularité auprès des jeunes. En 2022, selon les estimations, 12,5 % des adolescents de la Région européenne fumaient des cigarettes électroniques, contre 2 % des adultes. Dans certains pays de la Région, les taux d’utilisation de la cigarette électronique chez les enfants d’âge scolaire sont 2 à 3 fois plus élevés que les taux de consommation de cigarettes.

L’industrie du tabac vend délibérément aux jeunes une dépendance mortelle, c’est pourquoi la Journée mondiale sans tabac 2024 appelle les pouvoirs publics et la communauté de la lutte antitabac à protéger les générations actuelles et futures et à faire en sorte que l’industrie du tabac soit tenue pour responsable des dommages qu’elle cause.

Source : OMS

Leave a reply